Nos maisons : un premier album significatif pour Belle grand fille

La chanteuse et pianiste originaire de Saint-Gédéon, Belle grand fille, a sorti son tout premier album complet Nos maisons, vendredi le 19 mars. Elle a d’ailleurs fait le lancement de celui-ci, un jour après sa sortie, au Côté-Cour de Jonquière.

Belle grand fille est originaire de Saint-Gédéon, au Saguenay—Lac-Saint-Jean. Photo : Bandcamp-Belle grand fille.

Nos maisons est le fruit d’une production en pandémie. Enregistré majoritairement sur le territoire natal de l’artiste, l’album est une ode à sa région, ses maisons et tous liens d’appartenance confondus.

« Ça a installé de l’incertitude, n’importe qui peut me téléphoner et me dire : « mon fils et malade, je ne peux pas venir » », raconte Anne-Sophie Doré-Coulombe, de son nom de naissance, au sujet de l’enregistrement de son album en pleine pandémie. Alors que le projet a débuté en avril 2020 et terminé en novembre de la même année, elle raconte que malgré la surprise de l’arrivée de la COVID-19, elle a pu en tirer bénéfice.

Belle grand fille écrit ses propres chansons, douces et mélodieuses. Elle traite de son attachement pour sa région, pour son entourage familial et amical à travers ses compositions.

Le résultat la rend fière

« C’est beaucoup de fébrilité, d’appréhension et un lâcher-prise je dirais » commente Belle grand fille au sujet de l’aventure de la création de ce premier album. Incertaine des critiques que l’album pourrait recevoir à la suite de son lancement, Anne-Sophie a vite repris de l’assurance. « Je suis fière de ce qu’on a rendu. »

« Quand on a terminé l’album, c’était comme aller porter un immense fardeau à bout de bras, à bout de forces mentales » témoigne Belle grand fille, fière de ses chansons qu’elle décrit comme très personnelles.

L’album Nos maisons a été lancé à la salle du spectacle du Côté-Cour de Jonquière. Belle grand fille était accompagnée sur scène d’un guitariste et d’un contrebassiste.

Bien chez nous

Il lui semblait évident de faire le lancement de son album dans sa région, pandémie ou non. La venue de la chanteuse a su rendre la salle de spectacle presque comble.  Dans une ambiance chaleureuse, Belle grand fille a livré ses émotions comme elle a livré ses nouvelles chansons. « J’ai promis à mon groupe de ne pas pleurer plus que deux fois pendant le spectacle, j’ai quand même un bon ratio par jour » confie-t-elle sur scène en riant avec son public.

À peine son premier album sorti, la musicienne et chanteuse Belle grand fille pense déjà à ses prochaines chansons et possiblement à un prochain album.

 

 

À propos de Teresa Fortier

Teresa Fortier
D’origine Suisse, née à Penticton, en Colombie-Britannique, et élevée en Beauce, Teresa Fortier est une passionnée de la vie. Elle a l’art de l’écriture près du cœur dès le premier coup de crayon. Ses intérêts pour l’art et la culture vont donc de pair avec son souhait de marier la pratique du journalisme à celle des arts. Elle a eu la chance durant l’été 2020 d’exercer son écoute et sa sensibilité particulière envers l’histoire de la population, lors d’une expérience de travail en tant que journaliste pour la télévision régionale de la Haute-Côte-Nord. Elle a également été animatrice pour l’émission RadiArt à la radio communautaire de Jonquière, CKAJ. Enfin, l’étudiante en Art et technologie des médias meuble ses temps libres avec son amour pour l’écologie, les balados historiques et politiques, et les 1000 plantes qui encombrent les murs de son appartement.

À voir aussi

Librairie Marie-Laura

La pandémie propulse l’achat de livres québécois

Malgré la popularité de l’achat en ligne depuis le début de la pandémie, les librairies …