Il manque 300 infirmières dans la région

187
0
Partagez :

Le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean doit continuer de répondre aux besoins de la population même s’il lui manque 300 infirmières. Les membres du conseil d’administration ont tenu leur séance du conseil en ligne mercredi soir et leur discours restait tout de même positif face à l’urgence de la situation.

La 42e séance du conseil d’administration du CIUSSS a eu lieu hier. Photo: Frédérica Fortin-Foster

« On va s’en sortir, mais ce ne sera pas facile. On a mis plusieurs rencontres sur pied avec le corps médical, les employés, les gestionnaires et quelques acteurs politiques. Des activités de consultation vont avoir lieu pour revoir notre organisation ainsi que certaines actions de promotion qui ont déjà débuté », a affirmé la directrice générale du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Julie Labbé.

Selon les données obtenues par le journal Le Quotidien, 200 infirmières et 100 infirmières-auxiliaires doivent être recrutées par le CIUSSS.

Solutions provinciales

Plutôt cette semaine, François Legault a annoncé des bonis allant jusqu’à 18 000 $ pour contrer le problème et inciter les infirmières à temps plein déjà en poste à rester. Également, d’autres incitatifs financiers seront mis sur pied pour permettre au réseau de la santé de recruter sans délai au minimum 4300 infirmières à travers la province.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, avait lui aussi une solution pour venir en aide aux services de santé en manque de main-d’œuvre. Plusieurs infrastructures seront réaménagées pour attirer de nouveaux employés dans les établissements publics.

« Les solutions semblent être bénéfiques pour la région. Tout le monde doit cependant travailler en équipe pour contrer les principaux problèmes ; l’équipement pour les personnes en surpoids, le manque de vitesse pour les services à domicile et le continuel roulement des travailleurs », a expliqué le secrétaire-trésorier du comité des usagers à Alma pour le CIUSSS, Gilles Simard.

Partagez :