Journées de la persévérance scolaire: taux de participation inattendu

219
0
Partagez :

Une application qui vise à faciliter les transitions scolaires, mais également vers le marché du travail sera présentée jeudi par le CREPAS et le Conseil régional des familles.

La 14e édition des Journées de la persévérance scolaire connaît une forte participation de la part des enseignants et intervenants scolaires cette année, et ce malgré la pandémie. Des activités se tiendront tout au long de la semaine pour prévenir le décrochage scolaire et faciliter laccompagnement des étudiants partout à travers le Québec.  

Pour lédition 2021, le CREPAS, organisme de prévention contre le décrochage scolaire, organise une foule de webinaires en même temps de distribuer du matériel promotionnel pour tous les participants. Avec le thème « Un moment, pour eux », lévénement a pour but de souligner la réussite scolaire des plus petits aux plus grands.  

Alors que les organisateurs craignaient une participation moins élevée que les années passées, la réponse est très positive. « On a plus de 500 enseignants, intervenants, maisons de jeunes, de carrefours jeunesse emploi, même de Service Québec qui ont inscrit une activité », explique la coordonnatrice aux communications du CREPAS, Anne-Lise Minier. Du matériel autant tangible que virtuel est remis aux participants, qui peuvent ensuite lutiliser dans leurs diverses activités.  

Appelée à commenter un sondage Léger sur la motivation des jeunes étudiants par rapport à lécole, Mme Minier a avoué que les résultats sont moins pires que ceux anticipés, surtout dans le contexte actuel. Le sondage dévoile, entre autres, que 63 % des jeunes du secondaire se sentent motivés face à leur cheminement scolaire.

Une semaine essentielle

La coordonnatrice explique que les activités de cette semaine sont essentielles. « Ce moment-là dans lannée, cest un rappel de la valeur de léducation, du développement des compétences des jeunes, de la richesse pour la société et le coût social que le décrochage engendre », raconte Mme Minier.  

Chaque école est en charge de créer des activités pour leurs étudiants. Anne-Lise Minier prend comme exemple lécole de Desbiens, qui a préparé un sac personnalisé pour chaque enfant. Il contient un mot dencouragement, ainsi que du popcorn avec lanalogie que « les grains néclatent pas tous au même moment, mais quils finissent tous par éclater au moment opportun », témoigne la coordonnatrice.  

En plus de la foule de webinaires qui seront donnés à travers la province, le CREPAS annonce que Laurent Duvernay-Tardif, porte-parole pour la 3e année consécutive, sentretiendra avec des élèves du 3e cycle du primaire et du secondaire le 17 février. Lévénement compte déjà 7400 classes dinscrites, soit près de 200000 élèves en date dhier.  

La coordonnatrice rappelle que le message à transmettre avec ces journées dactivités est que « nos encouragements font une différence auprès des jeunes, surtout en ce moment, et quil faut leur donner la tape dans le dos pour les pousser à poursuivre et atteindre des objectifs » 

Partagez :