Entrepreneuriat : un univers jeune et dynamique dans la région

267
0
Partagez :
animateurs du direct

L’écosystème d’entrepreneuriat du Saguenay-Lac-Saint-Jean figure dans les plus « jeunes et dynamiques » de la province selon une étude menée par le Mouvements des accélérateurs d’innovation du Québec (MAIN). Ciblées sur la vivacité des start-up en région, les conclusions des recherches ont été dévoilées mardi 19 octobre sur la page Facebook de Hub Saglac.  

animateurs du direct 

Simon-Roy Martel (Planète Alma) et Joyce McLean, responsable réseaux de MAIN dans les locaux de la nouvelle institution  Co-Lab, à Alma, pour le live Facebook de dévoilement. (Photo : Facebook)

« On a voulu voir ce qu’on observait, ce qu’on peut faire pour être capables de mieux soutenir les entrepreneurs, afin qu’ils viennent en région, qu’ils restent en région et qu’ils croissent en région », affirme la responsable réseaux et communauté de MAIN, Joyce McLean, présente lors du direct de dévoilement. 

MAIN cherchait à dresser un portrait de l’auto-entrepreneuriat et du système start-up dans la région grâce à cette étude réalisée en deux parties : d’abord, la rencontre d’une vingtaine d’entrepreneurs innovants et de leurs entreprises, puis, leurs relations avec les structures d’accompagnement, et les liens entre les acteurs dont le rôle est de soutenir l’entrepreneuriat (organismes de soutien, organismes de développement économique, universités, collèges, etc…) 

Avec la pandémie, un projet de création d’entreprise semble incertain. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean a pourtant un jeune univers d’entrepreneurs et de start-up, tant du côté des personnes qui créent une entreprise que de celui de la naissance récente d’organismes d’aides. Joyce McLean a expliqué lors du direct pourquoi l’entrepreneuriat est un domaine qui parvient à trouver de la main-d’œuvre : « Ce qui est pratique avec les start-up, c’est que, souvent, leur marché est international. Donc elles peuvent recruter des employés en dehors de la région, même en dehors de la province. Ainsi, les enjeux de recrutement peuvent être palliés. » 

Malgré des résultats globalement positifs, l’enquête de MAIN a révélé que plusieurs besoins restent à combler au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Les entrepreneurs interrogés souhaitent un accompagnement plus personnalisé des organismes, un meilleur affichage des réseaux entre les structures de soutien et un partage des exemples de réussite, avec quelques conseils à la clef. 

Partagez :