Un succès pour la nouvelle boutique La Bombe’Bonnière

439
0
Partagez :

 

Démarrer son entreprise de produits artisanaux de bien-être sur un coup de tête alors que la bataille contre la pandémie de la COVID-19 est loin d’être terminée. Voilà le défi qu’ont récemment relevé avec succès deux amies de longue date.

BDV: Tous les produits sont faits à la main par les deux propriétaires.
Crédit photo: Juliette Babin

Les copropriétaires de la boutique Bombe’Bonnière à Jonquière, Julie Bourdage et Mélanie Laventure, chérissaient depuis quelques mois le désir d’ouvrir cette boutique ensemble. À un moment critique pour certains commerçants, les deux partenaires d’affaires ne craignaient pas les conséquences que la COVID-19 pourraient avoir sur leur nouveau projet. « La différence [avec les autres commerçants] c’est qu’on n’attendait pas après les profits de la boutique pour mettre du pain sur la table », explique Mme Bourdage, qui confectionne aussi des accessoires pour des photographes partout à travers le monde. Quant à sa collègue, c’est plutôt le métier de coiffeuse qu’elle pratique, en plus de posséder un service de traiteur avec sa fille.

C’est par intérêt et plaisir qu’elles ont choisi de créer à la main leurs savons, tout comme le reste de leurs produits pour le corps. La fabrication de produits locaux était une condition importante pour ouvrir la Bombe’Bonnière. « On voulait absolument confectionner nous-mêmes parce que souvent on ne sait pas ce qui se retrouve dans les produits qu’on achète. Quand c’est fait ailleurs, c’est difficile d’être au courant du procédé et des produits utilisés », précise Mme Laventure.

Client régulier, Zachary Grimard affectionne particulièrement la Bombe’Bonnière pour des raisons éthiques. « Ça m’intéresse qu’elles fassent tout elles-mêmes parce que je sais ce qu’elles mettent dans leurs produits et qu’il n’y a pas de produits chimiques pour la peau. Aussi, ça fait rouler l’économie locale. J’aime dire que j’encourage des gens d’ici. »

Nouvelles étapes

Après avoir rencontré quelques embuches de création, les nouvelles femmes d’affaires se démarquent déjà auprès des compagnies comme Évoluchasse. Elles ont obtenu le mandat de créer des savons pour les chasseurs qui seront distribués dans toutes les boutiques Sail, une association qui les remplit de fierté.

Au cours des prochaines semaines, elles prendront part au Salon de la femme à Québec où dégustations, défilés et invités vedettes seront de la partie.

Partagez :