Comment bien se préparer au camping d’hiver

Des membres gelés et un corps en hypothermie, c’est ce qu’il faut à tout prix éviter lors d’une sortie en camping d’hiver.  Lorsque les dizaines se succèdent sous zéro degré, il est impératif d’être bien préparé, car vient un moment où c’est une question de survie.  

 Après plus de cinq ans d’expérience en camping hivernal, l’adepte Jasmin Roy, qui habite à La Baie, possède désormais plus d’un tour dans son sac.  Le premier item qui lui saute aux yeux dans une liste adéquate de préparation, c’est le sac de couchage.  

« C’est le plus important.  Une bonne tente d’été peut faire, mais on recommande un sac de couchage en duvet qui est marqué sept degrés plus chauds que la température annoncée.  Si la météo est de -20 degrés, on prendra un sac de couchage qui est bon sous -27 degrés. » Il s’agit de la règle d’or : lors d’une expédition hivernale, les extrémités (doigts, orteils, nez, tête et pieds) doivent être bien protégées, car sinon le corps perdra de la chaleur rapidement.  C’est pourquoi il faut éviter toute humidité et dormir avec une tuque et des bas. 

jasmin roy camping
En camping d’hiver, il faut à tout prix rester sec, car l’humidité est une porte d’entrée au froid. Photo : Jasmin Roy

de sol, trois paires de bas par jour et assez de vêtements pour se changer au chaud avant de se glisser dans son sac de couchage, donc deux ensembles par jour. Une astuce qui l’a aidé lors de nombreuses expéditions, c’est de traîner sur lui un petit sac de nourriture calorique en allant se coucher.  Lorsque son corps lui indique qu’il a froid, manger une collation fait « travailler » son corps et le réchauffe. 

Raphael Robert, campeur d’hiver habitant à Jonquière, suggère de se procurer du matériel dans des magasins spécialisés tels que Sail ou encore Sports Experts. Pour un débutant qui n’est pas prêt à investir d’emblée une grosse somme, le commerce Hors-circuit, à Chicoutimi, a un service de location de matériel de plein-air. Marketplace, des friperies ou Kijiji sont également des options pour se procurer du matériel usagé. 

sacs couchage
Le matériel de camping peut rapidement grimper en prix, mais la qualité fait toute la différence. Photo : Noémie Lacoste

Au SaguenayLac-Saint-Jean, le parc national des Monts Valin reste ouvert en hiver. Pour les amateurs de camping qui voudraient se lancer dans une expérience hivernale, les deux experts de camping d’hiver conseillent de débuter dans sa propre cour, ou dans un endroit près d’un lieu où il est possible de se réchauffer.   

À propos de Noémie Lacoste

De nature passionnée, Noémie Lacoste est une jeune femme qui a du cœur au ventre. Alors que le sud de la métropole québécoise lui semble être le mauvais endroit pour concrétiser son rêve de devenir une remarquable communicatrice, elle s’installe dans la l’arrondissement de Jonquière à l’âge de 17 ans pour étudier en journalisme. Fonceuse, Noémie se lance la tête baissée non seulement dans ses études, mais également dans divers projets ayant un lien avec son amour inconditionnel pour la culture. La Châteauguoise d’origine est en effet cocoordonatrice du festival De l’Âme à l’Écran de l’année 2022, en plus d’être intervieweuse pour l’Autre Côté de la Cour, comité servant à promouvoir la salle de spectacle Côté-Cour et des artistes émergents. La mordue de rencontres et d’expériences qui font sortir de la zone de confort s’est fait la promesse d’œuvrer plus tard pour la culture et l’art. Décrite comme éparpillée et ardente, Noémie se voit mener une vie occupée, mais surtout heureuse.

À voir aussi

immobilier

Marquis de Jonquière : une histoire d’équipe

« C’est vraiment pas une question d’argent ou de publicité. Selon moi, c’est une question de …