mercredi , 17 août 2022

Donner du sang, plus important que jamais

Héma-Québec a sonné l’alarme il y a un peu moins d’un mois, concernant sa réserve de sang et de plasma insuffisante. Confrontés à cette situation, les donneurs réguliers tentent de se mobiliser.

« Je sauve une vie, et ça ne me coûte rien », explique Diane Bergeron, qui a donné du plasma pour la 178e fois, il y a quelques semaines. Que ce soit du sang, du plasma ou encore des plaquettes, chaque don permet de sauver de trois à quatre personnes différentes.

Certaines opérations ont même dû être reportées. « C’est mon quotidien, je sais que nous avons besoin de tous les dons possibles », affirme la technologiste médicale au centre traumatologique du CHU de Québec Audrey Maltais. Cette dernière en est à son 28e don de sang.

Longue liste de critères

« Parmi toutes les contraintes, il n’y en a aucune qui m’empêche de donner, alors j’en profite », déclare un jeune de 19 ans, Éloi Jomphe. Quelques jours après avoir obtenu sa majorité, l’an dernier, Éloi n’avait toujours pas acheté d’alcool ou de billet à gratter, mais il avait déjà pris son premier rendez-vous chez Héma-Québec. Depuis, il n’a jamais arrêté. « Je sais qu’il [Héma-Québec] en a besoin, alors j’y vais quand je peux. »

La liste des critères est très longue. Par exemple, les femmes sous les 110lbs, les homosexuels, les diabétiques et bien plus ne peuvent pas donner. « C’est important pour moi de redonner, ça ne change rien à ma vie. Tant que je peux, je vais le faire », affirme la technologiste médicale.

L’anémie, toujours un fléau

Reconnu par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme l’un des dix problèmes les plus sérieux du monde moderne, l’anémie touche près de deux milliards d’individus dans le monde. Se caractérisant par un manque de globule rouge, les personnes qui souffrent d’anémie doivent, dans la plupart des cas, recevoir des dons de sang réguliers.

« Majoritairement, les gens qui survivent grâce aux dons de sang devront recevoir toute leur vie », rappelle l’étudiant en analyse biomédicale, Thomas Henry. Pour ces personnes, les dons de sang sont la seule façon de rester en vie, puisqu’il n’existe toujours pas de médicaments pour l’anémie.

Pour prendre rendez-vous chez Héma-Québec, il est possible de le faire via le site web www.hema-quebec.qc.ca ou par téléphone au 1800 343-7264 (SANG).

À propos de Mégan Maltais

Grande amatrice de sensations fortes, Megan est toujours à la recherche de la prochaine poussée d’adrénaline qui la fera vibrer. Originaire du petit village d’Hébertville, au Lac-Saint-Jean, la jeune femme de 20 ans a grandi dans un milieu de vie proactif, entouré de forêts et de champs. Au cours de ses études secondaires, Megan est tombée en amour avec la scène : théâtre, improvisation, animation, stand-up humoristique, elle enchaine les spectacles les uns après les autres... la légende raconte qu’elle aurait participé à plus de 60 évènements artistiques! Comique à temps plein, elle adore divertir et créer un environnement joyeux où il fait bon rire, partout où elle va. Assez timide aux premiers abords, lorsqu’elle sort de sa carapace attachez votre tuque avec de la broche, vous découvrirez une jeune femme dégourdie et impliquée qui n’a pas froid aux yeux. Peu importe le sujet, l’heure et la date, Megan vous promet une chose : devenir la meilleure version journalistique d’elle-même, un article à la fois.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …