mercredi , 17 août 2022

Autoroute 170 | Quatre voitures impliquées dans une collision

Un accident impliquant quatre voitures est survenu sur l’autoroute 170 à la hauteur du boulevard René-Lévesque, lundi matin vers 7h45. Personne n’a été blessé dans cette collision.

Les conditions météorologiques difficiles seraient à l’origine de cet accident, selon le porte-parole de la sûreté du Québec, Hugue Beaulieu. La circulation est tout de même restée fluide.

Un autre accident est survenu un peu avant 7h lundi matin dans la Réserve faunique des Laurentides. Une voiture se dirigeant en direction nord a fait un capotage au kilomètre 129. Une seule personne prenait bord de la voiture et elle n’a pas été blessée. Les conditions météorologiques pourraient aussi être la cause de cette sortie de route.

Le porte-parole de la Sécurité publique de Saguenay, Bernard Moreau, confirme que plusieurs autres accidents mineurs ont eu lieu un peu partout dans la région du Saguenay.

Les porte-paroles rappellent aux automobilistes d’être prudents et de ralentir lorsque les routes sont enneigées.

M. Beaulieu soutient qu’il ne faut jamais prendre pour acquis que même si la chaussée est noire, c’est de l’asphalte puisqu’il y a souvent une couche de glace qui enlève toute l’adhérence aux pneus et qui augmente les risques d’accident.

À propos de Marie-Michèle Coutu

Kingsey Falloise d’origine, mais maintenant Drummondvilloise et Victoriavilloise à ses heures, Marie-Michèle Coutu a quitté son petit nid familial pour venir s’installer à Jonquière il y a maintenant deux ans avec un seul but en tête : travailler à RDS. Curieuse, passionnée, fonceuse et avec un certain (très fort) caractère, cette jeune femme de 20 ans à un intérêt pour le monde des médias depuis qu’elle a vu œuvrer Chantal Macchabée à RDS. Fan des Canadiens depuis sa tendre enfance, petite joueuse de soccer (elle mesure juste 5 pieds 3) et amatrice incontestable de la sauce à spaghetti de sa mère, Marie-Michèle n’a pas surpris son entourage lorsqu’elle leur a annoncé qu’elle quittait la maison pour étudier en journalisme de l’autre côté du Parc des Laurentides. Globetrotteuse lorsque les finances lui permettent et joueuse de bowling extraordinaire, Marie-Michèle n’est pas seulement passionnée du sport, mais aussi tout ce qui touche l’actualité internationale ainsi que canadienne. Son plus grand rêve serait de couvrir les Raptors de Toronto (NBA), mais pour une chaîne sportive francophone.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …