Situation du centre-ville de Chicoutimi: Kristine Girard déménage

173
0
Partagez :

Kristine Girard est déménagée dans un nouveau local. Crédit: Kristine Girard

La situation des sans-abris au centre-ville de Chicoutimi devient de plus en plus préoccupante pour les commerçants. L’artiste Kristine Girard a même déménagé, et d’autres commerçants y songeaient fortement. 

Mme Girard a dû déménager en raison du haut taux de sans-abris au centre-ville et de l’augmentation des crimes violents dans les dernières semaines. « Je n’ai rien contre les sans-abris. Je les ai toujours aidés, mais j’avais besoin de sérénité lumineuse pour créer et je n’avais plus ça. » 

Dans son nouvel emplacement, l’artiste originaire du Saguenay se considère choyée. Elle était à la recherche d’un endroit qui avait beaucoup de lumière et a trouvé sa niche sur le boulevard Saguenay à Jonquière. « J’étais sur la rue du Hâvre au centre-ville, là où il y a le plus de sans-abris et très peu de lumière. Maintenant, sur le boulevard Saguenay, j’ai de grandes fenêtres qui laissent rentrer la lumière et j’ai une belle vue sur le centre-ville. Je ne pouvais pas demander mieux », s’est exclamée Mme Girard. 

L’artiste n’était plus disponible pour mettre suffisamment de temps dans son art. « Je devais prendre du temps pour moi. Je n’étais plus en mesure de faire ce que j’aimais, bien que j’aidais les autres [les sans-abris], je ne m’aidais pas moi. »   

Le gérant de la Boutique S3, Charles Maltais, se retrouve dans la même situation que Mme Girard. Lui qui est sur la rue Racine Est, en plein centre-ville de Chicoutimi, estime que le problème avec les sans-abris commence à être plus que préoccupant. « Ça commence à être un gros problème. Les gens rebroussent chemin vu qu’il y a trop de sans-abris dans les rues. Je commence à perdre de la clientèle à cause de ça », a affirmé le gérant de la Boutique S3. 

Charles Maltais espère que la police et le conseil municipal vont se pencher sur ce problème pour trouver des solutions pour abriter les sans-abris et aider à revamper le centre-ville pour qu’il retrouve sa couleur. 

Partagez :