mercredi , 17 août 2022

Nez rouge Saguenay : un premier week-end réussi

L’opération Nez rouge de Saguenay a repris du service vendredi et samedi soir derniers, après un an d’arrêt. Plus de 22 bénévoles étaient présents  le 26 novembre, pour un nombre de raccompagnements supérieurs à ceux de Québec et Montréal, au grand bonheur du coordonnateur des activités, Patrick Lalonde. 

 

Le coordonnateur de Nez rouge Saguenay, Patrick Lalonde, s’est dit très heureux du premier week-end, même si le samedi soir était moins achalandé en raison de la température.
Photo : Noémie Lacoste

Pour l’instant, environ 500 $ ont été amassés grâce aux pourboires laissés par les usagers de Nez rouge. « Nous n’avons pas d’objectif financier cette année, on est tellement dans une année de transition qu’on ne sait pas trop dans quoi on s’embarque.  Le plus sera le mieux », a lancé M. Lalonde. 

Les fonds amassés seront remis au Club de natation de Jonquière, qui est le maître d’œuvre de la campagne actuelle.  Beaucoup de bénévoles proviennent d’ailleurs du club. 

L’organisation doit toutefois faire face à quelques modifications par rapport aux autres années.  Une preuve de vaccination est exigée pour chaque personne qui veut s’impliquer, tout comme le port du masque et le lavage des mains fréquent.  Une trousse de lavage est mise à la disposition des utilisateurs et ceux-ci doivent également porter le masque tout au long du trajet.  

À la centrale, le nombre d’équipes présentes est limité à 18, ce qui n’était pas le cas avant la COVID-19. Au total, trois personnes sont nécessaires pour un seul raccompagnement. Une personne conduit, l’autre l’accompagne pour superviser et la troisième suit en voiture derrière. 

Les prochains jours de service seront appuyés par des dizaines de bénévoles recrutés par des employeurs de la région, ce qui devrait énormément aider, selon Patrick Lalonde.  Rappelons que 643 bénévoles étaient présents pour l’édition 2019. 

Opération Nez rouge sera en cours jusqu’au 23 décembre.  Il sera possible de se faire raccompagner vendredi et samedi soir du week-end prochain et pour les semaines restantes, du jeudi au samedi soir. 

À propos de Noémie Lacoste

De nature passionnée, Noémie Lacoste est une jeune femme qui a du cœur au ventre. Alors que le sud de la métropole québécoise lui semble être le mauvais endroit pour concrétiser son rêve de devenir une remarquable communicatrice, elle s’installe dans la l’arrondissement de Jonquière à l’âge de 17 ans pour étudier en journalisme. Fonceuse, Noémie se lance la tête baissée non seulement dans ses études, mais également dans divers projets ayant un lien avec son amour inconditionnel pour la culture. La Châteauguoise d’origine est en effet cocoordonatrice du festival De l’Âme à l’Écran de l’année 2022, en plus d’être intervieweuse pour l’Autre Côté de la Cour, comité servant à promouvoir la salle de spectacle Côté-Cour et des artistes émergents. La mordue de rencontres et d’expériences qui font sortir de la zone de confort s’est fait la promesse d’œuvrer plus tard pour la culture et l’art. Décrite comme éparpillée et ardente, Noémie se voit mener une vie occupée, mais surtout heureuse.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …