La production musicale en pleine effervescence

Le domaine de la production musicale est en plein effervescence dans la région. De nouveaux studios d’enregistrement prennent place comme Soluté Records, alors que d’autres investissent pour agrandir, comme le Studio Septentrio.

Le studio Septentrio œuvre depuis 30 ans. (Photo: Catherine Gosselin)

Ouvert officiellement depuis sept ans le studio Septentrio, situé à Jonquière, s’est créé une clientèle internationale. « On a des clients en Europe, on travaille aussi avec des musiciens de la Californie et d’autres du Canada anglais », précise le copropriétaire Martin Larose.

Considérant sa croissance rapide dans les dernières années, Martin Larose investira 100 000 $ afin de créer un nouveau bâtiment sur son terrain. L’annexe occupera un espace de 50 pieds par 30 pieds. « On est rendu à la fine pointe de la technologie et on veut accueillir de grands groupes, donc on a besoin d’un endroit plus vaste », explique-t-il

L’endroit comprendra trois salles d’enregistrement et un espace de logement qui permettra aux artistes de résider sur place. Les travaux débuteront au début de l’été 2022.

La région

Le studio Septentrio mise beaucoup sur le côté rural et bucolique des paysages pour créer une ambiance invitante. « On offre un accueil, on ne fonctionne pas à l’heure comme les studios des grandes villes. C’est ce côté-là que les gens aiment et c’est entre autres la raison qui les pousse à enregistrer ici dans la région », ajoute-il.

Pour sa part, le studio d’enregistrement et maison de disques Soluté Records, situé également à Jonquière, est actif depuis presque un an et il prend de l’ampleur dans la région. « On veut prouver que les artistes n’ont pas l’obligation de se déplacer dans les grandes villes pour réaliser leurs projets », déclare le responsable multimédia et relation de presse, Guillaume Tremblay.  Il souhaite d’ailleurs attirer des gens de l’extérieur dans la région au cours des prochaines années.

« En ce moment, on cherche des subventions auprès de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) pour les projets musicaux des artistes, pour faire une tournée et mettre de l’accent sur l’évènementielle », confie Guillaume Tremblay.

Il a d’ailleurs dévoilé que Soluté Records a des projets de festival pour l’an prochain. « On est en train de contacter les artistes, les groupes et leurs agents, donc à suivre. »

À propos de Catherine Gosselin

Ambitieuse, déterminée et créative sont trois mots que l’on pourrait utiliser pour décrire Catherine Gosselin. Originaire du petit domaine des Aulnaies, à Saint-Ambroise, on peut dire qu’elle est le parfait mélange de la fille de ville et de campagne. Elle sait s’adapter à toutes sortes de situations. Amoureuse des mots et de la musique depuis toujours, elle a étudié sept ans en Art-études musique, de la 5e année du primaire jusqu’en secondaire 5. Le programme d’Art et technologie des médias était une évidence pour elle quand est venu le moment de faire un choix pour son avenir. En ce qui a trait à ses projets post-collégiaux, la jeune femme de 19 ans souhaite entrer sur le marché du travail et continuer ses études en parallèle. Radio, journalisme écrit ou recherchiste, elle est prête à tous les défis.

À voir aussi

District 31 : savoir tourner la page

C’est avec nostalgie et fierté que Jeff Boudreault et Maxime Villeneuve, deux Jeannois, ont fermé …