Une manifestation en faveur d’AccèsLogis

262
0
Partagez :
manifestants
foule avec sonia

Une vingtaine de personnes respectant les règles sanitaires étaient présents à la manifestation de Loge m’entraide. Photo : Marius Fagot

Une vingtaine de membres de Loge m’entraide ont manifesté lundi devant les bureaux de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest. L’objectif du mouvement social était de montrer que de nombreux organismes soutiennent et souhaitent le renouvellement d’AccèsLogis, qui permet de réaliser des logements communautaires et abordables pour des ménages à revenu faible.

La manifestation s’est déroulée dans le cadre d’une semaine d’actions régionales commencée le 12 février par le regroupement national du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU). Le 3 février dernier, la ministre régionale et des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest a annoncé la création du nouveau Programme d’habitation abordable du Québec (PHAQ) qui prévoit 200 millions $ aux promoteurs privés, coopératives et OBNL pour la construction de projets d’habitations abordables. Plusieurs organisations québécoises craignent que ce nouveau programme fasse disparaître l’ancien : AccèsLogis.

La ministre a rencontré les manifestants dès le début du mouvement. La coordinatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté a donc posé plusieurs questions sur la PHAQ et sur la création de 10 000 nouveaux logements sociaux par an au Québec.

Sonia+ministre

la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest (à droite) et la coordinatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté (à gauche) ont discuté pendant quelques minutes devant les bureaux de la ministre. Photo : Marius Fagot

« AccèsLogis, on ne peut pas le mettre de côté parce qu’on a trop de projets de démarré, mais il est en révision parce qu’il est trop long », a répondu la ministre. En revanche, Mme Laforest a affirmé que les deux programmes peuvent cohabiter, car cela permettra de construire plus rapidement et ainsi d’aider à combattre la pénurie d’habitation.

En ce qui concerne les maisons, Andrée Laforest a répondu que ce n’était pas réaliste de construire 10 000 logements sociaux et abordables par année. « Depuis 1997, on a construit 37 000 logis et là, vous demandez 10 000 par an, ce n’est pas réaliste », a-t-elle expliqué. En revanche, la ministre a affirmé que les demandes de Loge m’entraide étaient analysées et que l’objectif était de mettre tous les moyens pour loger les personnes à revenu modeste. Pour finir, Mme Laforest a demandé aux manifestants d’attendre le prochain budget qui va sortir au mois de mars.

Sonia Côté pense qu’AccèsLogis doit être reconduit. « [Le programme] nous tient à cœur, donc on veut que dans le prochain budget provincial, il y ait une nouvelle programmation, pour avoir 10 000 nouveaux logements sociaux par an. On ne va pas faire concurrence avec le privé, on n’a pas les moyens de faire concurrence avec le privé », a rétorqué la coordinatrice de Loge m’entraide. La crainte qu’AccèsLogis puisse disparaître reste tout de même bien présente chez les manifestants.

Partagez :