Solidifier les bases du curling

108
0
Partagez :

Le nombre d’inscriptions a augmenté au club de curling de Chicoutimi l’an dernier. (Crédit : Alexcia Plamondon)

L’intérêt des Saguenéens pour le curling a augmenté en raison de sa plus grande place dans les médias. Par contre, le nombre de curleurs dans les clubs ne suit pas la tendance.

Auparavant, le club de Curling Chicoutimi comptait en moyenne entre 240 et 250 membres par année. Pour la saison 2022-2023, ce sont 270 curleurs qui se sont inscrits.

« Chicoutimi c’est une belle tendance, on a une augmentation de tous les âges. Kénogami et La Baie c’est plus difficile, mais on travaille tous sur ça », explique le président de Curling Saguenay, Robert Desjardins sur la situation du nombre de membres.

Dans les autres clubs, la difficulté à recruter des personnes est expliquée en partie par la pandémie qui a mis une pause sur le sport pendant quelques temps.

Une relève difficile à trouver

Au curling, la relève signifie des personnes dans la trentaine. Les plus jeunes ne sont pas encore assez familiarisés. « Si l’on avait des programmes permettant à tous les jeunes du Saguenay-Lac-Saint-Jean d’aller une ou deux fois dans leur cycle scolaire jouer au curling, ça se traduirait par plus de membres plus tard », croit Robert Desjardins.

Les membres du club de Chicoutimi se retrouvent dans toutes les tranches d’âges. Il s’agit d’un des seuls qui connait cette situation dans la région. « De plus en plus, la clientèle se rajeunit. C’est sûr que de jour on a une clientèle plus âgée, mais de soir, on en a de tous les âges », souligne l’adjointe administrative de Curling Chicoutimi, Nathalie Simard.

Penser au futur

 Ce sport connait une plus grande visibilité dans les médias. Il y a plusieurs tournois télévisés et un peu plus de place dans les bulletins de sports. « Le défi qu’il nous reste c’est d’amener ces gens-là qui sont des curleurs de sofa à venir l’essayer », exprime monsieur Desjardins.

Selon le président, le conseil d’administration de Curling Saguenay est satisfait de l’engouement autour du sport. Il souligne qu’il faut « solidifier les bases » pour avoir un plus grand nombre d’athlètes.

Partagez :
Avatar photo