samedi , 26 novembre 2022

Les Gaillards de Jonquière s’inclinent au Bol d’Or

Les Gaillards ont perdu le Bol d’Or pour une deuxième année consécutive contre les Condors de Beauce-Appalaches. (Photo Marc-Antoine Thiffault)

 

THETFORD MINES – Les Gaillards du Cégep de Jonquière ont perdu pour une deuxième année consécutive à la finaledu Bol d’Or du football collégial division 3 face aux Condors du Cégep de Beauce-Appalaches, samedi soir. La finale, qui se déroulait au Cégep de Thetford Mines, s’est conclue par la marque de 28-21.

L’entraineur chef, Philippe Leduc, a réussi à mener son équipe au Bol d’Or lors de cette première saison pour lui au sein des Gaillards. (Photo Marc-Antoine Thiffault)

Après avoir dominé les deux premiers quarts et inscrit les premiers points au tableau, les Gaillards du Cégep de Jonquière ont cumulé des erreurs qui leur ont coûté le trophée, selon l’entraîneur-chef de l’équipe, Philippe Leduc.

« On a tout donné. Il en a manqué, mais je suis fier de nos joueurs. […] Il fallait jouer un match parfait pour gagner aujourd’hui et on ne l’a pas fait. On a reçu quelques pénalités à des moments inopportuns et on a également perdu le ballon dans le territoire de la Beauce. Ça aurait pu nous donner des points pour égaliser le score », a-t-il mentionné après la partie.

C’était la sixième fois consécutive que l’équipe du Cégep de Jonquière participait au Bol d’Or. Leur dernière victoire remonte à 2018.Les Gaillards ont conclu leur saison régulière avec une fiche de huit victoires et deux défaites. De leur côté, les Condors ont terminé pour une deuxième saison d’affilée avec une fiche parfaite.

Une première demie prometteuse

Au début de la partie, les Gaillards du Cégep de Jonquière semblaient avoir la défaite de l’année précédente sur le cœur. Après 10 minutes de jeu, la formation de Jonquière a pris les devants par trois points grâce à un botté réalisé par Xavier Thibault.

« Aujourd’hui (samedi), on a beaucoup de gars qui étaient là l’année passée. C’était le moment de la revanche. On voulait les battre », a expliqué le quart-arrière des Gaillards, Olivier Lefebvre, après le match.

Au début du deuxième quart, c’est le porteur de ballon Samuel Paquet-Louis qui a réussi à traverser le mur défensif des Condors pour réaliser le premier touché de la partie.

Après avoir dominé au début de l’affrontement, les Gaillards n’ont pas réussi à arrêter le porteur de ballon des Condors, Alexandre Lessard, qui a atteint la zone des buts, moins d’une minute avant la fin de la première demie.

Les Gaillards ont dominé la première demie, mais les Condors ont su remonter la pente. (Photo Marc-Antoine Thiffault)

 

 Une « revanche » presque réussie

De retour sur le terrain, les joueurs offensifs des Condors ont mené la vie dure à la défensive de Jonquière.Les Condors ont profité d’une pénalité attribuée aux Gaillards pour prendre les devants 14-13 à la moitié du troisième quart.Le #3 de Beauce-Appalaches, Jérémy Gosselin a réussi à déjouer les joueurs des Gaillards ce qui lui a permis d’atteindre la zone payante.

Les Condors du Cégep de Beauce-Appalaches ont conclu leur saison avec une fiche parfaite, pour une deuxième année consécutive. (Photo Marc-Antoine Thiffault)

À la fin du troisième quart, les Gaillards ont réussi à bloquer l’offensive des Condors qui était à une verge de la zone des buts. Les joueurs de Jonquière ont finalement flanché quelques minutes après le début du quatrième quart. La course d’Alexandre Lessard a permis aux Condors de prendre une avance de huit points.

À la moitié du dernier quart, ce fut au tour des Gaillards de profiter d’une pénalité donnée aux Condors.Samuel Paquet-Louis a réalisé son deuxième touché de la partie. William Fortin a ensuite complété un converti grâce à une belle passe du quart-arrière, Olivier Lebvebre. Les Gaillards ont égalisé le pointage 21-21.

L’interception du ballon dans la zone des buts des Gaillards par le numéro 25 des Condors, Zachary Roy, à la fin de la partie, a permis aux Beaucerons de remporter le Bol d’Or par la marque de 28-21.

À propos de Evelyne Alix-Fontaine

Avatar photo
Baignant dans l’actualité depuis son tout jeune âge, Evelyne a dévoué sa curiosité à vouloir comprendre le monde en profondeur. C’est à 7 ans qu’elle découvre le métier de journaliste grâce à la radio et à la presse papier. Aujourd’hui, on peut décrire Evelyne comme étant une féministe mordue de politique, d’histoire, de chiens et de balados de crimes. Fière végétarienne, elle souhaite sensibiliser les gens à l’impact que leurs habitudes de vie peuvent avoir sur l’environnement. Toujours en train de parler, cette futur journaliste n’hésite jamais à défendre ce qui lui tient à cœur.

À voir aussi

Grande réunion des stations : mission réussie

Les amateurs de ski et de planche à neige se sont déplacés en grand nombre …