Le couple de Noël dévoué

183
0
Partagez :

Le couple a traversé le Québec pour faire des représentations en tant que père Noël et Mère Noël. (Photo : Francine Tremblay)

« Quand on est père Noël, ce sont les enfants qui priment sur n’importe quoi », confie le père Noël, Daniel Tremblay, mieux connu sous le nom de Bébert.

Depuis 37 ans, ce Saguenéen se promène à travers le Québec pendant le temps des fêtes pour réchauffer le cœur de la population.

Après avoir fait 40 ans de bénévolat pour le Carnaval-Souvenir de Chicoutimi, Bébert et sa femme, Francine Tremblay ont souhaité s’investir en tant que père Noël et mère Noël. Ils expliquent que c’est une activité peu commune qui est plus complexe qu’en apparence.

Plus qu’un costume

La préparation physique est une partie essentielle selon M. Tremblay. Il a coupé sa barbe seulement trois fois dans sa vie. Aujourd’hui c’est sa marque de commerce.

« Elle n’est pas tout à fait blanche, donc je la teins. C’est beaucoup plus réaliste. »

Tous les costumes du couple sont créés par Mme Tremblay et rien n’est laissé au hasard. Avec les années, ils ont su adapter leurs déguisements pour les rendre plus réalistes et plus sympathiques pour les enfants.

« On met des gants blancs pour ne pas faire peur aux enfants. Ils ne veulent pas voir le poil sur mes mains. Les gants rouges, ça ne marche pas, tu arrives pour prendre une photo avec les enfants, mais ils ont peur », partage-t-elle.

Tous les costumes sont créés à la main par Mme Tremblay. (Photo: Francine Tremblay)

Le cœur sur la main

« Certains pensent qu’il suffit de ressembler au père Noël avec une grosse barbe blanche, un beau costume et c’est tout. Mais c’est bien plus que ça. C’est une sensation être le père Noël. Tu ne t’appartiens plus. Tu appartiens au monde qui est en face de toi », souligne Bébert.

Mère Noël, Francine Tremblay ajoute qu’il faut avoir l’esprit de Noël à longueur d’année pour bien incarner le rôle.

Le couple a toujours dû adapter les fêtes de Noël en conséquence de leurs activités.

« Notre famille a souffert de ça parce qu’on n’est pas avec nos enfants à Noël. Donc on fête Noël en retard. C’est toute une philosophie et une organisation », reconnait Bébert. Il soutient que ce sacrifice est motivé par le désir de faire le bien autour de lui.

1, 2, 3, sourire!

Lors de leur représentation, le duo souhaite passer un message et pas juste prendre une simple photo.

« Ce qu’on veut faire comprendre aux enfants, c’est que le père Noël existe pour toute la vie. Il y a toujours quelqu’un qui peut t’aider et t’écouter », confient-ils.

  1. Tremblay ne fait pas que s’asseoir dans sa chaise et attendre.

« Si je vois une personne en fauteuil roulant et qui ne peut pas rentrer dans la file pour venir me voir, je vais la voir ». Il explique qu’il faut être à l’écoute des gens et attentif à ce qui se passe autour.

Ils prennent aussi toutes les précautions possibles pour rendre l’expérience agréable pour tout le monde. C’est la mère Noël ou les parents qui déposent les enfants sur les genoux de Bébert.

« Si les parents insistent pour que j’assoie leur enfant sur moi, je leurs explique que non. Ils doivent venir le poser et le chercher pour qu’il n’y ait pas une mauvaise impression », déclare-t-il.

L’optique du couple est de faire vivre la magie de Noël à tous et dans les meilleures conditions.

Partagez :
Avatar photo