Une cabine musicale pour les travailleurs de la santé

214
0
Partagez :

Elle qui en intriguait plus d’un lors de son installation, la cabine RecharjMe serait d’un calme important pour les employés de l’hôpital de Chicoutimi. Les travailleurs ne savent tout de même pas à quel point elle est utilisée.

L’hôpital de Chicoutimi est la première institution du CIUSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean à installer une cabine RecharjME. (Photo Camille Houle)

« Les premières semaines, ça a vraiment été un objet de curiosité et l’effet de bouche à oreille a fait son œuvre », a raconté la directrice dons majeurs et communications à la Fondation de ma vie, Nathalie Gagné.

Elle affirme qu’environ 250 personnes sont inscrites à l’application de réservation des plages horaires pour la cabine.

« Lorsque tu rentres à l’intérieur, tu peux choisir la musique que tu veux écouter ou bien prendre l’option de la respiration guidée », a expliqué Mme Gagné.

« J’ai bien aimé mon expérience, a confié une employée de l’hôpital de Chicoutimi, Justine Boily. C’est bien si tu veux faire une sieste ou simplement ne pas te faire déranger et relaxer. »

Cependant, Justine Boily n’est pas certaine que la cabine soit réellement connue de tous. Elle affirme qu’elle n’est pas quotidiennement utilisée. Le manque de temps lors d’une journée de travail ferait partie des raisons pour lesquelles peu d’employés l’utilisent.

Elle a été mise en place dans le but de donner un moment de détente aux travailleurs de la santé lorsqu’ils ont des journées chargées.

 

Il est possible de réserver son moment de détente dans la cabine sur une application. (Photo Camille Houle)

Il est prouvé par des chercheurs que la musicothérapie est un moyen d’expression qui permet à l’individu de relâcher ses tensions et de s’évader de ses émotions négatives.

La cabine de repos se retrouve dans la cafétéria de l’hôpital et est à la disposition de tous les employés 24 heures sur 24.

Le cabinet est le tout premier à voir le jour au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il est possible d’en retrouver dans certains hôpitaux de la province, comme à Montréal, Québec et Magog.

Partagez :
Avatar photo