Encore un refus pour Loge m’entraide

La coordonnatrice de Loge m’entraide Sonia Côté, livrant son message aux médias. (Photo : Jade Giovane)

Le ton est monté entre la coordonnatrice de l’initiative Loge m’entraide, Sonia Côté et la mairesse Julie Dufour, mardi à l’hôtel de ville de Saguenay, à la suite du rejet de la demande de soutien financier pour des logements sociaux de Chicoutimi.

Pour se faire entendre mardi après-midi, une vingtaine de citoyens se sont mobilisés pour l’organisme en faisant un tintamarre au cabinet de Mme Dufour. Depuis 10 ans, Loge m’entraide reproche à la mairie de ne pas supporter le projet de création de la coopérative d’habitation La Solidarité. Celle-ci servirait à développer des logements destinés aux locataires appauvris.

La cacophonie a commencé devant l’hôtel de ville de Chicoutimi puis s’est déplacée à l’intérieur du bâtiment pour interpeler Mme Dufour. L’échange est rapidement devenu houleux.

La vingtaine de citoyens qui supportent le projet, se dirigeant à l’intérieur de l’hôtel de ville de Chicoutimi. (Photo : Jade Giovane)

« Quand on ne veut pas nous aider et qu’on est indifférent à ce qu’on demande, c’est sûr qu’on est en colère. À un moment donné, à force de se faire taper sur la tête et de se faire mettre des bâtons dans les roues tout le temps, il y a des limites. Moi je pense aux personnes qui sont dans le besoin », a lancé Sonia Côté, avec émotion, à la mairesse qui refuse encore une fois la demande.

Le collectif souhaite une contribution de 140 000 $ par année sur 5 ans, un congé de taxe sur plusieurs années ainsi que le don d’un terrain municipal. Mme Dufour répond que la municipalité ne peut pas se permettre d’allouer un tel support à un seul projet.

« Je dois rester équitable avec tous les programmes, on ne peut pas se permettre de privilégier un programme comme ça. » – Julie Dufour

Mme Côté remet une lettre expliquant clairement la demande de Loge m’entraide à la mairesse Julie Dufour. (Photo : Jade Giovane)

Très déçue de ce nouveau refus, Mme Côté rappelle que: « on nous dit aux nouvelles que Saguenay est la deuxième meilleure ville Canada où il fait bon vivre. Allez demander aux personnes appauvries s’il fait aussi bon que ça de vivre à Saguenay. »

Malgré le rejet de cette 21ème action collective, la coordonnatrice de Loge m’entraide affirme que les 340 000 $ de dons amassés auprès de 702 donateurs n’iront jamais dans un autre projet que celui des logements sociaux. Et ce, peu importe le temps que prendra la finalisation du financement.

À propos de Jade Giovane

Avatar photo
Rendre accessible l’information pour tous et vulgariser les enjeux nationaux ont toujours été les objectifs de Jade Giovane. C’est au secondaire qu’elle a fait la découverte de Charles Villa, un Grand Reporter. Grâce à lui, elle a réalisé qu’elle aussi souhaite pratiquer ce métier à l’international. Elle a donc quitté Saint-Bruno de Montarville pour la première destination vers son métier de rêve : le programme de journalisme de l’École supérieure en art et technologie des médias. En plus d’être pétillante, déterminée en plus d'être persévérante, elle s’implique au sein du conseil étudiant d’ATM. Jade se donne tous les moyens pour réussir ce qu’elle entreprend. Après son escale en ATM, cette Franco-Italienne partira faire le tour du monde pour ajouter à son carnet plusieurs contacts et vivre dans le feu de l’actualité internationale. Si elle atterrit de nouveau au Québec, ce sera pour réaliser des études en histoire féministe, en langue et politique internationale.

À voir aussi

Un motoneigiste octogénaire revient chez lui saint et sauf

Les policiers de Saguenay ont reçu un appel au 911 samedi après-midi signalant la disparition …