Défi Chaîne de vie : au sommet du sentier Eucher

1297
0
Partagez :

Moins d’un an après avoir reçu une greffe de foie, Mario Couture a relevé le défi Chaîne de vie  en se rendant au sommet du sentier Eucher à La Baie. C’est samedi matin qu’il a réalisé cet exploit en compagnie de près de 40 personnes.

La Journée mondiale du don d’organe et de la greffe se tient le 17 octobre. C’est l’occasion pour l’organisme Chaîne de vie d’aller dresser leur drapeau sur 15 monts de la province. Dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, l’évènement a rassemblé la famille du donneur Jean-Denis, la famille du receveur Mario et certains membres du grand public. 

Mario Couture explique que l’année dernière il avait de la difficulté à jouer avec ses trois enfants. Aujourd’hui, c’est un homme rempli de joie et d’énergie. « Le moment où on reçoit le don, on est partagé entre être contents, mais en même temps on pense à la famille du donneur. Nous, on était soulagés, mais on savait qu’il y avait une famille en deuil », témoigne la femme de Mario, Audrey Tremblay.  

« Quand on fait cette randonnée, on vit ce qu’une personne qui reçoit une greffe vit. On part en bas, il y a des racines, il y a un battement de cœur, mais on finit par arriver au sommet », lance un membre de la famille Tremblay-Rivard, les porte-étendards, Gina Tremblay. Elle est la mère de Jean-Denis, décédé il y a 15 ans. 

 Objectif de l’organisme 

L’organisme Chaîne de vie vise à éduquer les jeunes entre 15 et 17 ans sur les dons d’organes et les greffes de tissus. Elle priorise aussi les saines habitudes de vies. 

Selon le Canadian Institute for Helth Information, lors de l’année 2022, il y a eu 2936 transplantations d’organes effectuées au Canada. Dans ce lot, 80 % provenaient d’un donneur décédé. Rappelons qu’un donneur peut fournir huit organes.  

« Quand on est la famille du donneur, ça n’enlève pas la peine, mais on sait que la personne fait un don. Ça met un peu de positif, ça met comme une baume au cœur. Le don d’organe, c’est le plus cadeau », explique Gina Tremblay. 

Le 31 décembre 2022, il y avait 3 777 Canadiens en attente d’une transplantation. Durant la même année, 701 Canadiens ont été retirés de la liste d’attente, dont 39 % par cause de décès. 

Partagez :
Avatar photo