Challenger Banque Nationale Saguenay : Katherine Sebov reine à domicile

262
0
Partagez :

Finaliste en 2022, Katherine Sebov remporte cette année son deuxième Challenger Banque Nationale Saguenay. Photo Mathilde Guémené

La victoire était canadienne, ce dimanche, lors de la finale du Challenger Banque Nationale Saguenay. Après un match serré, la Torontoise, Katherine Sebov, s’est imposée en deux manches de 6-4 face à la Hongroise, Fanny Stollar.

Katherine Sebov, 155e mondiale et favorite du tournoi, avait déjà gagné la compétition en 2018 et était finaliste l’année dernière. « Elle doit être heureuse et soulagée », a déclaré sa maman et coach, Oksana Petrovska à la fin de la rencontre qui se tenait au Club de tennis intérieur Saguenay à Arvida.

Une finale serrée

Et pour cause, le match a été serré entre les deux jeunes femmes. Même si Katherine Sebov a rapidement pris de l’avance lors du premier set (5-2), son assurance a semblé vaciller lorsque la Hongroise est remontée au score de 5 à 4. Finalement, la Torontoise a remporté le set 6 à 4. À l’inverse, lors du deuxième set, c’est Fanny Stollar qui a creusé l’écart dès le début (3-1). « Let’s go », a alors crié de soulagement et d’exaltation Katherine Sebov lorsqu’elle a su se reprendre. Elle a finalement gagné le set 6 à 4.

« Ce qu’il faut retenir de ce match, c’est sa faculté à revenir dans le jeu après ses erreurs », a souligné Oksana Petrovska en parlant de sa fille. Même dans les moments plus difficiles, Katherine Sebov a gardé la tête froide. Chose que son adversaire avait plus de mal à faire. À plusieurs reprises, Fanny Stollar a perdu son calme et s’exaspérait après des erreurs.

Le public au rendez-vous

Depuis le début de la semaine, les spectateurs sont venus nombreux encourager les joueuses. Seulement quelques chaises étaient encore disponibles dimanche midi. « Je n’ai pas les chiffres exacts, mais ce sera sûrement un record », a dit la directrice du tournoi, Caroline Delisle, contente de voir l’engouement de la population du Saguenay.

« Lorsque des joueuses canadiennes jouent et performent, cela attire du monde », a-t-elle observé. Caroline Delisle espère que l’enthousiasme du public va perdurer pour le Challenger Banque Nationale Saguenay 2024.

Partagez :