La recette du succès de la Tourtière d’Art 

1340
0
Partagez :

La soirée a vu défiler plusieurs artistes musicaux qui ont proposé leurs compositions de rock, R&B ou encore de rap. (Photo : Esther Dabert) 

Le bar l’Envol était le poumon de la jeunesse jonquiéroise samedi soir. Entre les expositions d’œuvres et les représentations musicales, une large palette de pratiques artistiques a été présentée par de jeunes artistes émergents, pour le bonheur d’un public conquis. 

« C’est une grosse recette à partager où l’on mélange plusieurs ingrédients donc ça va bien avec notre vibe. » Malgré son nom trouvé un peu à la dernière minute, la Tourtière d’Art, organisée par l’étudiante Rosalie Dutil, est un projet réfléchi depuis des années. « J’y pense depuis que je suis adolescente. J’ai toujours voulu organiser un événement comme celui-ci où plusieurs artistes viendraient présenter leur travail », raconte-t-elle. 


De la sculpture à l’artisanat, différentes pratiques artistiques ont été présentées au cours de la soirée. (Photo : Esther Dabert) 

Et ce « défi personnel », Rosalie l’a remporté avec brio. Devant une salle comble, c’est une trentaine d’artistes émergents qui ont pu présenter leurs productions, plus pour le plaisir que dans l’optique de se professionnaliser. « Mon amie Rosalie m’a demandé si je voulais exposer alors j’ai dit oui, juste pour le plaisir de montrer mon travail », relate l’artiste et étudiante Clark Cyr. 

Les spécialités de Clark Cyr sont les couleurs et tout ce qui se rapporte aux fenêtres. (Photo : Esther Dabert) 

Pour Gaëtane Payet, elle aussi venue présenter un de ses tableaux, le choix de l’Envol comme lieu d’exposition est également l’un des atouts de cette soirée. « C’est le meilleur bar de Jonquière parce qu’il est vraiment chaleureux. » Un lieu intimiste et emblématique de la jeunesse jonquiéroise qui représente parfaitement l’esprit recherché par Rosalie Dutil. « C’est bien que ce soit un bar parce que c’est moins conventionnel et encadré. » 

Rosalie Dutil a passé la soirée à saluer les spectateurs et à s’assurer que tout était en place. (Photo : Esther Dabert) 

Parmi les artistes représentés, la majorité était étudiante, souvent issue d’un noyau d’amis proches de Rosalie Dutil. C’est le cas de Mélyssa St-Aubin, pianiste amateure, venue présenter ses compositions personnelles. « C’est un événement super parce que les gens peuvent découvrir des artistes et artisans du coin. » Un point sur lequel Gaëtane Payet ajoute : « C’est une bonne initiative parce que ce sont des événements qui ont souvent lieu à Chicoutimi, mais je crois que c’est la première fois à Jonquière. »  

Mélyssa St-Aubin a présenté plusieurs compositions personnelles. (Photo : Esther Dabert) 

Dans l’assemblée aussi, les étudiants étaient nombreux pour soutenir leurs amis. « Ça prouve que les jeunes sont encore motivés. C’est la preuve qu’il y aura toujours de nouveaux artistes », rapporte Gustave Aubé, venu encourager son amie chanteuse TheLeanAngel. L’artiste a d’ailleurs conclu sa prestation sur une phrase à l’image du message de cette soirée : « Je n’ai aucune connaissance en musique donc si j’ai pu le faire, tu peux le faire aussi ! »

Partagez :
Avatar photo