Les Jeux Olympiques, un objectif pour la Saguenéenne Vicky Savard

213
0
Partagez :
(Photo par Olivier La Haye)

2(Photo par Olivier La Haye)

Native de Jonquière, Vicky Savard a gagné sa place avec l’équipe canadienne de volley-ball il y a quelques années. Elle est maintenant plus déterminée que jamais à se qualifier pour les Olympiques avec l’équipe nationale.

Toute jeune, Vicky était déjà familière avec le sport. « Ma mère, elle a joué au volley pour le Cégep de Jonquière […] On dirait que le volley, ça a toujours fait un peu partie de mon enfance. »

Vicky a joué pour l’équipe universitaire des Carabins pendant cinq ans. « Elle était une athlète très engagée, très hargneuse, toujours en train de chercher à s’améliorer et une fière compétitrice », a exprimé l’entraineur de Vicky des Carabins, Olivier Trudel.

Après sa cinquième saison professionnelle à l’international, Vicky a été recrutée par l’équipe du Canada. « J’ai vécu tellement de situations qui m’ont challengée émotionnellement, mentalement, physiquement, puis je n’ai jamais abandonné, puis sans le savoir, ça m’a amenée à avoir une chance de travailler avec l’équipe nationale et aujourd’hui de travailler vers une qualification olympique. »

Un rêve d’Olympiques

La jeune femme s’entraine énormément dans l’espoir de se rendre à Paris pour les Jeux de 2024. « Les Olympiques, c’est le plus gros objectif auquel je me suis laissée rêver […| c’est l’objectif le plus gros, mais en même temps le plus réaliste que j’ai eu le droit de travailler pour. »

Vicky Savard a représenté le Canada lors du Championnat NORCERA à l’Université Laval. (Photo par Olivier La Haye)

Vicky Savard a représenté le Canada lors du Championnat NORCERA à l’Université Laval. (Photo par Olivier La Haye)

Pour l’équipe du Canada, la dernière chance de se qualifier est pendant le tournoi de la Ligue Nationale de Volley se déroulant de mai à juin.

« C’est un gros tournoi. Ça se passe sur cinq semaines dont trois semaines de compétition », a expliqué Vicky Savard. Présentement classée 11e au monde, l’équipe du Canada doit devenir 10e dans le classement afin d’accéder aux prochains Jeux.

Vicky espère fortement que son équipe réussira à cumuler suffisamment de points pour monter d’une position. « L’équipe s’est énormément développée dans les dernières années, elles ont beaucoup de talent aussi […] Je pense que c’est réaliste de penser qu’elles vont se qualifier aux Olympiques », a affirmé Olivier Trudel.

Une carrière en Europe

« Olivier Trudel, il me parlait souvent de possibilités après l’université de partir pour aller jouer en Europe. Il n’y a pas de ligue professionnelle au Canada. Il y a une jeune ligue qui vient de commencer aux États-Unis, mais c’est encore récent, ce sont des petites ligues de quelques mois », a expliqué Vicky Savard.

L’équipe nationale de volley-ball a pris part au Championnat NORCERA qui se déroulait du 29 août au 3 septembre 2023. (Photo par Olivier La Haye)

L’équipe nationale de volley-ball a pris part au Championnat NORCERA qui se déroulait du 29 août au 3 septembre 2023. (Photo par Olivier La Haye)

En août 2016, quelques mois après la fin de ses études universitaires, Vicky avait déjà débuté sa carrière. Autriche, Finlande, Espagne, Grèce, la sportive a eu des contrats à des endroits variés.

Durant l’été, la joueuse de volley-ball participe à des compétitions avec l’équipe canadienne et pendant l’hiver, elle fait carrière dans les ligues professionnelles.

Pour la sportive, le volley-ball au Canada et en Europe, ce sont deux univers différents. « L’équipe Canada, tu la fais parce que tu représentes ton pays, parce que tu crois en l’équipe, tu crois au programme, tu veux aller aux Olympiques. »

Elle a dû s’adapter à un nouveau continent, mais aussi à la réalité du sport professionnel. « Ça apporte un niveau de responsabilité différent que quand tu joues à l’université ou au secondaire parce que tu te fais engager pour bien jouer », a partagé Vicky Savard.

Présentement, l’athlète performe en Grèce. Elle est joueuse dans le club de volley-ball Aris Thessaloniki et occupe la position de réceptionneuse-attaquante.

Partagez :