Les tensions s’invitent une nouvelle fois au conseil municipal

39
0
Partagez :

Les tensions ont pris le dessus sur les échanges lors de la séance du conseil municipal de Saguenay mardi 6 février. (Photo : Mathilde Guémené)

Seulement quelques minutes après le début du conseil municipal de Saguenay, les voix se sont élevées à l’Hôtel de Ville. Un ras-le-bol de la majorité des conseillers s’est fait sentir mardi 6 février.

« Je propose qu’on règle nos problèmes en plénière, entre nous. On commencera à 6 h du matin et on finira à minuit s’il le faut », lance le conseiller du district 3, Michel Thiffault, lors de la période d’intervention des membres du conseil. La mairesse, Julie Dufour, a déclaré être hautement à l’écoute. « Si les conseillers sont prêts à parler, je suis prête à écouter », a-t-elle ajouté, jugeant la proposition légitime.

Elle a également plu à plusieurs conseillers qui se disent lassés de travailler dans ces conditions. « Ça rejaillit sur notre travail, déplore le conseiller du district 4, Kevin Armstrong. Quand on discute, il doit y avoir un intérêt municipal, quand ça devient personnel, il faut se remettre à l’essentiel. » Michel Tremblay a lui aussi déclaré avoir hâte de passer à autre chose.

Les tensions ont débuté lorsque le conseiller du district 7, Serge Gaudreault, est revenu sur l’absence du déneigement du chemin Nil-Jean, dans le secteur nord de l’arrondissement de Chicoutimi. Le déneigement de ce chemin n’a pas été recommandé par la Commission des travaux publics qui ne trouvait pas opportun de dépenser de l’argent. Le conseiller a alors insinué que les chemins dans le secteur d’habitation de la mairesse, à Shipshaw, étaient mieux déneigés que ceux dans son secteur.

« Votre ton manque beaucoup de politesse. Je demande un minimum de respect et de bienséance dans cette assemblée », a réagi la mairesse face à ses accusations qu’elle trouvait injustifiées. D’autres conseillers ont aussi réagi notamment Kevin Armstrong. « Madame Dufour est la présidente de cette audience. Elle a des pouvoirs qu’on se doit de respecter », a-t-il déclaré. Le président de l’arrondissement de Jonquière, Carl Dufour, a également dit avec fatalité : « Des fois, on a l’air à des tarés. »

La reconduction de la carte électorale votée

Outre les tensions, le conseil municipal a approuvé la reconduction de la carte électorale pour les élections de 2025. Lors de sa campagne, la mairesse avait promis de revoir la carte des districts avec une consultation publique. La consultation n’ayant toujours pas eu lieu, la carte restera la même. Pour valider cette reconduction, un vote a été nécessaire. En effet, Marc Bouchard et Jacques Cleary voulaient repousser l’approbation. Au final, cinq conseillers ont voté contre la reconduction de la carte électorale. D’après Julie Dufour, la consultation devrait débuter dans quelques mois pour une potentielle modification pour 2029.

Partagez :
Avatar photo