mardi , 19 février 2019
Accueil / Arts & culture / Festival REGARD | 182 courts-métrages de 53 pays
Festival REGARD

182 courts-métrages de 53 pays

Pas moins de 182 courts-métrages provenant de 53 pays différents figurent à la programmation de la 22e édition de REGARD qui se tiendra du 14 au 18 mars à Saguenay.

La programmation a été dévoilée jeudi matin en conférence de presse au Cinéma Apéro de Jonquière, l’un des nouveaux partenaires, ainsi qu’à Montréal en présence de la porte-parole, la comédienne Sarah-Jeanne Labrosse.

Lors des cinq jours de projection, «les 182 courts-métrages sont répartis à travers 25 programmes, neuf compétitifs, neuf thématiques, trois séances extérieures ainsi que six programmes jeunesse», a souligné la directrice de la programmation, Mélissa Bouchard.

Parmi ces productions, on retrouve 105 films canadiens, dont 11 films de réalisateurs saguenéens.

Avant la sélection, l’équipe de REGARD reçoit jusqu’à 2000 à 3000 films et au final c’est un cinquième de ces courts-métrages qui sont retenus dans la programmation.

Plus de 200 bénévoles sont impliqués. «Mais surtout, ce qui fait la réussite de REGARD, ce sont les nombreux spectateurs qui viennent assister à nos diffusions et activités», affirme la présidente, Sophie Beauparlant.

Nouveautés

Plusieurs nouveautés seront à l’honneur cette année. Entre autres la présentation de séances doubles en après-midi et en soirée et une projection coup de cœur du public, qui aura lieu le dimanche soir.

«Encore cette année nous ramenons les projections regarderie pour les services de garde. On ajoute également une activité pour les adolescents de 13 à 17 ans», mentionne la présidente.

Enfin, six cégépiens provenant de partout au Québec feront partie d’un nouveau jury étudiant. Ce sont des passionnés de cinéma qui auront la chance de choisir parmi les films présentés, pour faire une sélection qui sera visionnée dans les cégeps partout dans la province au cours de l’année.

 

À propos de Amélie Gagné

C’est avec un livre à la main ou en train de regarder le dernier épisode de la nouvelle série de l’heure que vous pourrez trouver Amélie. La Jonquiéroise désire plus tard être éditrice ou, si elle se permet de rêver plus grand devenir la prochaine Ellen DeGeneres afin de pouvoir interviewer des célébrités. C’est cette attrait pour le monde artistique qui l’a poussé à étudier en journalisme. En plus des arts, elle se passionne également pour les sports. Dès l’âge de 6 ans, elle joue au soccer mais n’est toujours pas capable de regarder une partie tellement elle trouve ça long et plate. À 8 ans elle commence le plongeon, en 2011 et 2013, elle a le privilège de représenter sa région lors des Jeux du Québec. À l’automne, elle pourra partager sa passion avec les jeunes puisqu’elle deviendra coach dans cette discipline qu’elle affectionne tant.

À voir aussi

Du karaoké au coeur des Monts-Valin | Chanter en pleine forêt

Déjà connu pour son YourteFest, un festival de musique qui accueille des artistes professionnels et …