dimanche , 26 janvier 2020
Accueil / Actualités / Promotion Saguenay et Desjardins s’unissent | Deux incubateurs verront le jour dans la région
Promotion Saguenay et Desjardins s'unissent

Deux incubateurs verront le jour dans la région

Promotion Saguenay et les Caisses Desjardins s’unissent pour implanter deux incubateurs d’entreprises, l’un à Chicoutimi et l’autre à Jonquière. Les détails de ce nouvel outil de développement entrepreneurial ont été dévoilés mardi matin.

Un premier incubateur numérique sera mis sur pied au cœur du centre-ville de Chicoutimi lors du premier trimestre de 2019, alors qu’un deuxième incubateur, cette fois-ci multisectoriel, sera disponible dans l’arrondissement de Jonquière lors du premier trimestre de 2020.

«C’est une très bonne nouvelle. Pour une ville, on ne peut pas avoir de meilleurs outils de rétention pour notre jeunesse et de possibilités de développement pour des gens qui sont en démarrage d’entreprise», mentionne la mairesse et présidente de Promotion Saguenay, Josée Néron, qui cite comme exemple la ville de Shawinigan, où plus d’une soixantaine d’entreprises ont profité de ces systèmes d’incubateurs.

L’incubateur numérique pourra accueillir six entreprises simultanément durant une période d’environ 24 à 36 mois, alors que l’incubateur multisectoriel en accueillera quatre pour la même période de temps. Promotion Saguenay estime pouvoir accueillir un total de 25 à 30 entreprises pendant cinq ans. «Nous sommes persuadés que ce pôle d’innovation attirera des entreprises innovantes et créatives. L’incubateur sera un lieu exceptionnel pour les accueillir et les supporter», raconte Mme Néron.

Le budget prévu pour l’instauration et le maintien de ce projet est évalué à 4 millions $ pour les cinq premières années. Promotion Saguenay déboursera de ses coffres la somme de 1,6 million $, alors que Desjardins va investir un montant de 1 million $. Les montants restant à payer proviendront de financements gouvernementaux et privés, assure le directeur général de Promotion Saguenay, Patrick Bérubé, qui est confiant de recevoir les subventions demandées.

«Saguenay se met au diapason avec la mouvance du type d’entreprise qui se façonne dans le monde. Les jeunes entrepreneurs peuvent venir prendre leur envol au Saguenay», conclut Josée Néron. Une conseillère en développement numérique a également été embauchée pour l’incubateur de Chicoutimi afin de s’assurer d’avoir les meilleurs outils possibles à la disposition des entreprises.

Patrick Bérubé a enfin confié évaluer la possibilité d’ajouter un éventuel incubateur dans l’arrondissement de La Baie prochainement.

 

À propos de Mathieu Bédard

Originaire de Val-Bélair, à Québec, Mathieu Bédard a quitté son nid familial dès l’âge de 18 ans dans l’espoir de réaliser son rêve et d’y faire métier dans le monde du journalisme. Encore très jeune, Mathieu a développé une passion pour les statistiques sportives, si bien qu’il pouvait énumérer le rendement d’une centaine de joueurs actifs et retraités de la Ligue nationale de hockey. Aujourd’hui, il est de retour à son premier amour : le hockey, alors qu’il est gestionnaire des réseaux sociaux des Saguenéens de Chicoutimi depuis deux ans. Son caractère, ses connaissances sportives ainsi que son désir de communiquer ont donné lieu à plusieurs débats sportifs sans fin. Outre son admiration pour le sport, Mathieu est un jeune homme qui adore passer du temps entre amis autour d’un feu, accompagné d’une guitare qui lui permettra de fredonner de nombreux succès québécois.

À voir aussi

Josée Néron appuie le Publisac

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, a confié au Quotidien cette semaine qu’elle défend fermement …