Nouvelle clinique de dépistage à Chicoutimi

228
0
Partagez :

L’ouverture officielle de la clinique de dépistage dans le hangar de la Zone portuaire de Chicoutimi s’est tenue jeudi midi. Autrefois située au Faubourg Sagamie à Jonquière, la clinique offre plus d’espace ce qui permettra d’augmenter la capacité de dépistage.

Selon la porte-parole du Centre intégré universitaire et de services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean (CIUSSS), Marie-Pier Maheux, la journée d’ouverture de la clinique à Chicoutimi a été marquée par la présence d’un grand nombre de personnes. Elle souligne que les ajustements nécessaires vont être effectués, mais que dans l’ensemble, cette transition a été bien reçue par les citoyens.

Une longue file de personnes était devant la clinique lors de l’ouverture jeudi dernier. (Crédit: Tommy Jutras)

« C’est un bon emplacement, un bel endroit avec beaucoup d’espace. Cela a duré 25 min en tout et je n’ai pas attendu longtemps dehors. Les infirmières sur place nous ont aussi bien dicté la procédure à suivre », indique un citoyen satisfait, François Bérubé.

Ce déménagement permettra au CIUSSS d’accroître sa capacité de dépistage. Cette initiative pourra donc répondre à la demande qui est de plus en plus grandissante.

« Grâce à ce changement, nous serons maintenant capables de mettre plus d’équipes sur place et on va pouvoir augmenter la disponibilité des services », exprime Marie-Pier Maheux. Elle ajoute aussi que la vaste espace dont bénéficie l’établissement fera en sorte que les files d’attente vont être plus faciles à gérer.

Le CIUSS a également annoncé que dès le mardi 3 novembre les gens de la région pourront prendre rendez-vous pour se faire dépister dans une clinique de dépistage de la région.

« Les cliniques vont quand même rester des cliniques où il sera possible de s’y rendre sans rendez-vous. Mais nous allons fortement recommander aux gens de profiter du fait qu’ils vont pouvoir prendre rendez-vous. Cela va nous faciliter la tâche et permettre qu’on soit moins bookés » confie Mme Maheux.

« Selon moi c’est une très bonne chose, ça va rendre les choses pas mal plus pratiques et ça aurait même dû être fait avant », déclare le Saguenéen François Boisvert.

 

 

 

Partagez :