dimanche , 15 septembre 2019
Accueil / Actualités / Souper Mira | Dans le noir pour la cause
Souper Mira

Dans le noir pour la cause

Le comité Mira Sag-Lac avec Michael Déraps, le bénéficiaire du chien Mira remis hier.

Ce sont 180 convives qui ont répondu présent à l’invitation du comité Mira Sag-Lac à un souper-spectacle dans le noir avec Mario Jean au Calypso de Jonquière jeudi soir, dans le but d’amasser des fonds pour offrir un chien guide à une personne en région, Michael Dépars.

Celle qui chapeaute le comité Mira Sag-Lac et qui s’implique comme bénévole depuis maintenant presque 30 ans, Patricia Morissette, souhaite pouvoir offrir un chien à un bénéficiaire de la région par année. Le comité qui est en place depuis la fin de l’année 2015 en est à sa troisième édition du souper dans le noir, et c’est ce qui vient clore l’année pour les collectes de fonds de Mira.

Les gens étaient invités à porter leur loup tout au long du souper pour gagner des prix.
Les gens étaient invités à porter leur loup tout au long du souper pour gagner des prix.

Pour le président d’honneur et conseiller municipal, Simon-Olivier Côté, l’importance d’un souper comme celui-là va bien au-delà des fonds amassés. «Ça permet de sensibiliser la population au rôle du chien Mira et de comprendre le travail qu’il y a derrière la formation d’un chien», explique Simon-Olivier Côté, lui qui en est à sa troisième année comme président d’honneur. Selon lui, cela permet aussi de démystifier la non-voyance et de redonner à la communauté.  

La formation d’un chien coûte environ 30 000 $, c’est pourquoi Mira organise différents événements-bénéfice pour financer la formation des chiens-guides. Selon la coordonnatrice aux événement (Est du Québec) chez Mira, Marilyn Vigneault, l’objectif pour la soirée était de récolter un minimum 5 000 $. Le prix du billet était de 100 $ pour assister au souper-spectacle de l’humoriste Mario Jean, qui a d’ailleur offert son spectacle gratuitement à Mira pour l’occasion.

«Vous aurez la chance de retirer votre bandeau à la fin du souper, une chance que n’ont pas les gens atteints de cécité ou de malvoyance», a déclaré la directrice de la Fondation Mira Québec Est, Rachel Lunardi.

Le fondateur, Éric St-Pierre, en a profité pour remercier les gens présents: « Je vous aime beaucoup, j’aime la région, j’aime la neige qu’il y a ici, j’aime les Là là, j’aime toute», s’est-il exclamé à la fin de son discours de remerciement.

D’autres tirages permettaient aussi d’augmenter les revenus de la fondation qui offre des chiens à des non-voyants, des personnes en fauteuil roulant et à des gens atteints du trouble du spectre de l’autisme.

 

À propos de Nicolas Bourcier

Alors qu’aucune pilosité n’occupait son visage et qu’il n’était qu’un enfant, sa mère se plaisait à dire qu’«avec Nico dans l’auto, on a pas besoin de radio.» Aujourd’hui sa mère peut l’écouter à la radio, puisqu’il a fait ses premières armes à la station régionale CKAJ 92,5 il y a deux ans, lors de son entré en ATM. Ce sportif de nature s’est épris du soccer lorsqu’il était jeune, mais s’est découvert une passion pour la course en sentier et la course à obstacles depuis qu’il est au cégep. Aussi, la musique occupe une grande place dans son quotidien. Dans le futur, vous retrouverez probablement ce jeune aux allures de viking vagabondant avec son sac à dos à l’autre bout du monde et le sourire fendu jusqu’aux oreilles.

À voir aussi

Sylvain Gaudreault achète une peinture de Delasablo

Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, poursuit sa tradition d’encourager les artistes de sa circonscription. …