Environnement: Agir maintenant!

Espaces verts, transports durables, économie circulaire. Oui, il y a de l’espoir pour l’environnement à Saguenay. Mais pour que la vision d’une ville plus verte à faible impact environnemental se concrétise dans 20 ans, une prise de conscience est nécessaire dès maintenant. 

Afin de présenter le dossier « Saguenay 2041 », les journalistes de La Pige ont consulté des intervenants pour comprendre leur vision du développement de la Ville dans les secteurs économique, environnemental, politique, social et culturel. Du côté environnemental, les spécialistes rêvent d’une ville verte où le transport en commun fera partie du quotidien des citoyens. Selon eux, dans cette ville du futur, l’environnement sera au cœur des décisions économiques et politiques. De leurs témoignages, on retient un beau message d’espoir, mais surtout un appel à l’action.

Parce que dans 20 ans, selon le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), publié en août 2021, le monde aura déjà atteint le seuil critique du 1,5 degré Celsius supplémentaire par rapport à l’ère préindustrielle. Le palier municipal ayant un pouvoir énorme pour favoriser la protection de l’environnement, il est impératif que Saguenay effectue rapidement de profonds changements pour réduire les impacts du réchauffement climatique sur ses citoyens.

La bonne nouvelle, c’est que Saguenay tend à se positionner, lentement mais sûrement, sur la bonne voie. Elle a la chance de voir se créer sur son territoire des associations, des organisations militantes et un parti politique qui travaillent à mobiliser la population pour l’avenir écologique de la Ville et de la région. Ensemble, ces regroupements citoyens passent à l’action pour la transition vers une ville plus verte. En parlant publiquement d’environnement, ils amènent les gens à en discuter et les élus à se positionner sur des enjeux qui comptent vraiment.

Pourtant, il est préoccupant de constater qu’une bonne partie de la population se soucie peu de l’avenir écologique de Saguenay. Certains sont même prêts à accepter des offres dévastatrices pour l’environnement. En septembre 2020, un sondage de Segma recherche sur l’acceptabilité du projet Énergie Saguenay dans la région dévoilait que 52,3% des répondants étaient inconditionnellement en faveur du projet de GNL Québec. Or, on savait déjà qu’il présentait des risques importants pour les mammifères marins dans le fjord.

Les préoccupations majeures de ces répondants : l’économie et la survie de la région. La réalité, c’est que toutes les deux doivent rimer avec environnement pour offrir un futur viable aux prochaines générations de Saguenéens. Si les citoyens veulent rêver à la ville de demain, une ville attractive avec une économie florissante et de la relève dans tous les domaines, ils doivent accepter de parler d’environnement maintenant.

À propos de Émie Bélanger

Avec Émie Bélanger, un projet n’attend pas l’autre. Tout ce qui la fait bouger et qui stimule sa créativité l’intéresse. Originaire de la ville de Candiac en Montérégie, son affection pour l’écriture et les exposés oraux la mène vers Jonquière, où elle se découvre une véritable passion pour la communication. Depuis qu’elle a fait le saut dans le vide en se rendant au Saguenay-Lac-Saint-Jean, elle ne manque jamais une occasion de sortir de sa zone de confort! Cette future journaliste a le souci du détail et se donne à 100% dans tout ce qu’elle entreprend. Lorsqu’elle n’est pas en train d’écrire des articles ou d’organiser des projets, elle adore cuisiner, prendre des photos, planifier ses prochains voyages et prendre soin de ses trop nombreuses plantes. Ses objectifs pour le futur? Elle veut tout essayer! Elle souhaite tester plusieurs facettes du métier et innover dans ce domaine grâce à ses mille et une idées. Radio, rédaction journalistique, télévision… Amenez-en des défis!

À voir aussi

Sport-études: davantage de reconnaissance s’impose

Un étudiant qui effectue son secondaire dans un programme sport-études, donc avec 30 % de temps …