Journée portes ouvertes de la caserne #4 de Chicoutimi-Nord | Une belle activité de sensibilisation

163
0
Partagez :

La journée portes ouvertes de la caserne #4 de Chicoutimi-Nord, qui se déroulait ce samedi, se voulait, avant tout, une activité de sensibilisation aux incendies pour les familles. C’est ce qu’a affirmé l’inspectrice du Service de sécurité incendie de Saguenay, Mélanie Villeneuve.

«Puisqu’on accueille les familles dans la caserne, on en profite pour rappeler les consignes de sécurité de base. Par exemple, nous voulons qu’elles sachent si leur avertisseur de fumée fonctionne», a mentionné Mélanie Villeneuve. Le pompier de la caserne #4, Jonathan Blais, a abondé en ce sens. «Il faut surtout sensibiliser les enfants. Aujourd’hui, nous pouvons établir un contact avec eux», a-t-il souligné. À cet effet, des dépliants étaient distribués par rapport au fonctionnement d’un système d’alarme incendie et à la préparation d’un plan d’évacuation.

Les participants, environ 200, ont également pu visiter les installations de la nouvelle caserne, dont les dortoirs, la cuisine et la salle d’entrainement. «Les gens nous demandaient s’ils pouvaient voir la beauté de la caserne. Au fond, elle est à eux, puisqu’elle appartient à la Ville», a spécifié le chef de division en gestion d’analyses de risques du Service incendie de Saguenay, Christian Fillion.

D’ailleurs, les gens interviewés étaient satisfaits de l’évènement. «C’est super le fun. Les pompiers sont de bonne humeur et les enfants peuvent embarquer dans les camions de pompiers», a rapporté la maman Carolane Blais, accompagnée de ses deux enfants, âgés de 7 ans et 5 ans, qui voulaient absolument visiter la caserne.  Pour sa part, la mère de famille Nadia Bolduc a participé à cette journée portes ouvertes par curiosité, en compagnie de son conjoint et de son poupon de 22 mois. «Je voulais montrer à mon petit garçon les installations. Je n’étais pas au courant de la façon dont ça fonctionnait», a-t-elle confié.

L’une des participantes, Carolane Blais, était heureuse que ses enfants puissent explorer l’intérieur d’un camion de pompiers. Ici, sa fille monte dans l’un de ces fameux camions. Photo : Marc-William Gagné

Moins de sorties pour la caserne #4

En février dernier, le Quotidienrapportait que les pompiers de la caserne #4 étaient dépêchés sur des incendies 250 fois par année, comparativement aux pompiers de la caserne #3, située sur le boulevard de l’Université à Chicoutimi, qui réalisaient 1300 sorties annuellement. Le chef de division, Christian Fillion, a expliqué cet écart considérable. «C’est une question de territoire. La caserne #3 couvre tous les arrondissements de Chicoutimi, alors qu’à la caserne#4, on couvre surtout les secteurs de Chicoutimi-Nord (Shipshaw, Canton-Tremblay et Saint-Ambroise) », a-t-il rappelé.

 

 

Partagez :