Suivre son état de santé à domicile | La Fondation de ma vie lance un projet unique

202
0
Partagez :

La Fondation de ma vie met sur pied un projet-pilote de télésoins pour les adolescents vivant avec des troubles du comportement alimentaire au Saguenay–Lac-Saint-Jean. C’est grâce à une contribution de 200 000 $ sur cinq ans de RBC Fondation que les démarches ont pu être entreprises.

C’est dans le cadre de sa campagne de financement Vivre + et de la Semaine nationale de sensibilisation aux troubles de conduite alimentaire que le directeur général de la Fondation de ma vie, Martin Gagnon, a annoncé le lancement du projet unique au Québec, en conférence de presse lundi. Dans cet optique, un partenariat entre la Clinique multidisciplinaire de l’adolescence de l’hôpital de Chicoutimi et le Service régional de Télésoins d’Alma a été créé.

RBC Fondation a offert 200 000 $ pour mettre sur pied le projet-pilote.

Un suivi à distance

 Les télésoins consistent en une plateforme virtuelle sécurisée qui permettra aux patients d’avoir un suivi de leur état de santé. Les informations enregistrées sur la plateforme seront ensuite transmises aux professionnels de la santé de façon confidentielle. Les clients qui n’ont pas accès à un ordinateur, un cellulaire ou tout autre appareil électronique se verront prêter un iPad gratuitement pour accéder au lien du programme.

«Le but d’un projet de ce genre est d’aider les usagers à mieux comprendre leur maladie et de gérer eux-mêmes leurs symptômes en restant à domicile. Par le fait même, ça diminuera les hospitalisations et les visites à l’urgence», a expliqué l’infirmière clinicienne du Service régional Télésoins à domicile du CIUSSS Saguenay–Lac-Saint-Jean, Émilie Brassard.

Une démarche qui a fait ses preuves

Mme Brassard confirme que ce genre de programme fonctionne, car il est déjà utilisé avec des usagers atteints de maladies pulmonaires obstructives chroniques.

«C’est une clientèle très anxieuse qui consomme énormément de services, surtout à l’urgence, a-t-elle indiqué. Depuis qu’ils ont accès aux télésoins, les statistiques d’utilisation des services ont beaucoup diminué.»

Un objectif en voie d’être atteint

Deux ans après le lancement de la campagne Vivre +, le bilan semble assez positif. «Au terme de notre deuxième année de sollicitation, la fondation a franchi le cap des 11,3 millions $ en engagements financiers», a dévoilé le secrétaire du conseil d’administration de la Fondation de ma vie, Richard Turcotte.

Rappelons que l’objectif final est de 15 millions $ et qu’il reste encore deux ans à la campagne Vivre +.

 

Partagez :