Vêtements d’hiver: Chlorophylle répond à la demande

186
0
Partagez :

 

La population pourra se procurer l’inventaire hivernal chez Chlorophylle, sur la rue des Saguenéens, d’ici la fin octobre. Photo : Marianne Lesage

Si certaines boutiques spécialisées en plein air ont des difficultés à obtenir leurs collections hivernales, ce n’est pas le cas chez Chlorophylle. La responsable du marketing et des communications, Claudie Laroche, a affirmé que les vêtements seront en magasin d’ici la fin octobre.  

Le secret? L’équipe de Chlorophylle, dont le siège social est situé à Chicoutimi, travaille sur chaque collection un an à l’avance. Ainsi, elle est déjà en train de créer la collection d’automne 2021. De plus, malgré la Covid-19, elle n’a rien annulé de ses plans originaux. « La seule chose qui retarde, en ce moment, ce sont certains conteneurs pris à Vancouver car tout le monde veut son stock en même temps. C’est comme ça  chaque année », explique Claudie Laroche. La compagnie n’accuse donc pas de grands retards.  

 

Le retour du don de manteaux 

L’année dernière, la population pouvait rapporter un vieux manteau et se voyait offrir un rabais de 75 $ sur l’achat d’un prochain manteau.  Les vêtements sont ensuite distribués dans des organisations à but non lucratif de la région. Chlorophylle récidive avec cette initiative, pour une deuxième année. « Un vêtement quand ça va à la poubelle, ça ne se transforme pas », fait valoir Claudie Laroche. Ce sont 230 manteaux qui ont été redonnés parmi la communauté l’année précédente. Une belle action pour la population et pour l’environnement, une des grandes valeurs de l’entreprise. 

Mme Laroche rappelle que la compagnie essaie toujours de mettre de l’avant cette valeur, que ce soit par l’entremise de ses communications ou de ses produits écologiques et éco-responsables. Le coton utilisé est certifié avec la norme RDS, Responsible Down Standard, qui assure le bon traitement des animaux sur la chaîne d’approvisionnement en plume et en duvet. Elle essaie aussi de mettre de l’avant des produits synthétiques tels que le polyester recyclé, le coton biologique ainsi que le tencel. Les produits sont également transportés par bateau afin de minimiser l’empreinte écologique et les frais liés au transport.  

 

 

Partagez :