Dépenser moins en essence ce n’est pas «ordinaire»

222
0
Partagez :

Avec le litre d’essence à 1,45 $, les factures des propriétaires de véhicules explosent. Les Saguenéens pourraient toutefois réduire leur consommation de carburant en appliquant quelques astuces, dont l’écoconduite

« Ce sont des trucs à la portée de tous qui ne sont pas compliqués à appliquer et qui vont réduire la facture. Elle ne baissera pas de 20-30-50 %, mais quand l’essence coûte 1,45 le litre, ça parait, 5-10% d’économie », explique l’expert automobile de la CAA-Québec Jesse Caron. Le propriétaire d’une Honda Civic 2019 qui fait autour de 10 000 kilomètres par année dépense environ 1040,00$ en essence.

Les habitudes de conduite à adopter

Selon CAA-Québec, l’écoconduite est la clé. Avoir le pied moins lourd permettrait de consommer moins d’essence.

« À chaque kilomètre-heure supplémentaire, c’est 1% de plus de consommation, donc si on roule à 115 Km/h on peut s’attendre à 10-15% de plus de consommation d’essence que si on respecte la limite de vitesse », expose l’expert.

Rouler à une vitesse constante serait aussi favorable à l’économie du réservoir d’essence. CAA-Québec recommande d’accélérer en douceur. Augmenter de 20 km/h aux cinq secondes serait l’accélération idéale. Les démarrages en trombe et les freinages brusques sont à éviter car ils favorisent la consommation de carburant de 39 %. Il est aussi conseillé d’établir une distance avec les autres véhicules pour réagir en douceur.

« Pour les feux de circulation ou les panneaux d’arrêt, on relâche l’accélérateur, on réduit sa vitesse de façon progressive. Si tout tourne au vert, on a moins besoin d’accélérer fortement pour reprendre sa vitesse », fait valoir Jesse Caron.

Une voiture bien entretenue

Des pneus mal gonflés peuvent aussi avoir une incidence sur la consommation d’essence. Si la pression n’est pas celle prescrite par le constructeur, la résistance au roulement peut augmenter d’après le Guide de l’auto. L’idéal est d’être à jour dans l’entretien du véhicule. « S’assurer de toujours faire les vidanges d’huile au bon moment parce que quand l’huile devient trop vieille, ses propriétés lubrifiantes diminuent et ça crée plus de friction dans le moteur, ce qui va faire augmenter finalement la consommation d’essence », précise l’expert.

Un véhicule en mauvaise condition peut brûler jusqu’à 25 % plus d’essence. CAA-Québec recommande aussi l’utilisation d’un chauffe-moteur.

La climatisation et les accessoires

Il est plus économique d’ouvrir les fenêtres que de mettre l’air climatisé. Cette astuce est utile sauf sur l’autoroute où les fenêtres ouvertes et le toit ouvert réduisent l’aérodynamisme du véhicule et font augmenter la consommation de carburant. L’utilisation des bancs et du volant chauffant brûle aussi de l’énergie du véhicule.

Des déplacements planifiés et arrêt du véhicule

Planifier ses déplacements permettra d’opter pour les itinéraires les plus courts et d’éviter les embouteillages. Il est aussi recommandé de ne pas laisser le moteur tourner sans raison. « Il n’y a plus aucun avantage à laisser tourner un moteur donc on l’éteint à moins de s’arrêter vraiment quelques instants », confirme l’employé de la CAA-Québec.

Ne pas surcharger son véhicule

Pour les gens qui sont du genre à trimballer une montagne de trucs dans leur valise, il est temps de faire le ménage et retirer tout ce qui ajoute du poids. Ce simple rangement peut faire sauver quelques dollars à la longue. Chaque surplus de 25 kg s’accompagne d’une augmentation de 1% de la consommation de carburant d’après CAA-Québec.

Partagez :