Mikaël Lalancette : quand la passion chasse la timidité

334
0
Partagez :

Le journaliste Mikaël Lalancette est l’auteur de Georges Vézina, Il y a 25 ans le Déluge et les Remparts de Québec, tous publiés en 2021.
Photo : Adam Trépanier

 

« Ne laissez jamais vos craintes prendre le dessus puisque c’est en les surmontant que vous allez atteindre les plus belles places de la vie. » Tel est le conseil qu’a livré le journaliste et auteur Mikaël Lalancette, jeudi, devant une cinquantaine d’étudiants en entrepreneuriat du Cégep de Jonquière.

« Depuis deux ou trois ans, on me demande de plus en plus de venir parler aux jeunes. J’aime beaucoup ça, c’est un volet que je veux vraiment développer dans ma carrière parce que j’en ai beaucoup à dire sur mon histoire et sur le domaine des communications », a mentionné en entrevue M. Lalancette, invité par la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord à venir partager son parcours inspirant.

Au sein de l’équipe de TVA Sports depuis la création de la chaîne en 2011, le journaliste a décidé de quitter l’entreprise en novembre 2020 afin d’amorcer un nouveau chapitre de sa vie professionnelle. « J’ai trippé pendant neuf ans là-bas, ils m’ont donné une patinoire sur laquelle je pouvais manœuvrer à volonté sauf que quand une opportunité se présente, il faut que tu sautes dans le train. »

Pendant son retrait temporaire du monde des médias, Mikaël Lalancette a publié trois bouquins en moins d’un an, qui ont été bien accueillis par la critique. « De tous mes projets, mes livres c’est assurément ce dont je suis le plus fier. »

De retour au journal Le Soleil depuis septembre dernier, le natif de La Baie est également chroniqueur à la radio pour KYK 95,7. L’auteur n’a toutefois pas délaissé sa passion pour l’écriture puisqu’il a déjà plusieurs idées en tête en vue d’un quatrième livre.

Persévérant, mais surtout passionné

Vers la fin des années 1990, les Saguenéens de Chicoutimi étaient l’une des pires formations du circuit Courteau et leurs partisans s’impatientaient. Pourtant, leurs échecs sur la glace n’ont pas empêché Mikaël Lalancette de lancer un tout premier site internet qui couvrait l’ensemble du calendrier des Bleus. À son avis, la création de cette plateforme représente en quelque sorte ses débuts en journalisme.

Même après l’obtention d’un baccalauréat en communications publiques à l’Université Laval et plusieurs expériences au Journal Métro, à Radio-Canada, à Hockey Le Magazine et plus encore, le journaliste était toujours au cœur d’un combat interminable contre sa timidité. Lors de ses débuts à TVA Sports, il s’est retrouvé dans un environnement particulièrement anxiogène puisque la station devait immédiatement faire ses preuves en tant que nouvelle chaîne sportive au Québec. « C’était une euphorie complète, j’étais tellement gêné et pour être honnête, c’était dur au commencement. »

Partagez :