mercredi , 17 août 2022

Saguenay en Neige : une première réussie

C’est sous la bonne humeur et le froid glacial que la 38e édition de Saguenay en Neige a pris son envol dans les différentes écoles secondaires de la région jeudi.

En collaboration avec le Centre de services scolaire De La Jonquière et les Ateliers d’arts plastiques de Jonquière, les jeunes Saguenéens, sourire aux lèvres, ont pu participer au traditionnel concours de sculpture de neige, malgré les contraintes sanitaires.

« On est heureux que les écoles aient pu rouvrir malgré la pandémie. On a su à près de 10 jours avant la tenue du concours que les écoles allaient rouvrir, alors nous sommes très contents d’avoir pu changer les plans rapidement », explique la directrice de Saguenay en Neige, Christine Basque. À la polyvalente Arvida, l’ambiance festive et glaciale se faisait sentir. « Je suis partagé en plusieurs sentiments. Je suis fier de nos étudiants qui sont très résilients dans cette pandémie. […] Nos enseignants ont travaillé vraiment fort avec les étudiants pour monter le projet, donc je trouve ça vraiment amusant qu’ils puissent le faire », exprime le directeur adjoint de l’école, Jonathan Tremblay.

Aux Ateliers d’arts plastiques, la joie était au rendez-vous entre les organisateurs, professeurs et étudiants dispersés un peu partout à l’avant du bâtiment. « On est content d’avoir une belle température parce qu’on s’attendait à des -30, -40.  […] Ça fait trois semaines qu’ils [élèves] avaient hâte. Ils ont fait les dessins, les sculptures et ils tombent maintenant à la vraie pièce donc ils sont vraiment contents », décrit le professeur de sculpture, Martin Favreau.

Tout comme l’an dernier, la formule n’est pas totalement en présentiel. Le concours professionnel, organisé annuellement, sera totalement chamboulé en raison de la pandémie.

Cette année, les participants peuvent sculpter leur bloc de neige directement à leur domicile et partager le résultat sur les réseaux sociaux. Des tutoriels sont disponibles sur le site internet de Saguenay en Neige pour apprendre « la bonne façon de coffrer un bloc de neige à partir de coroplast et de planches de 2 x 3 », comme l’explique Mme Basque.

Jusqu’au 13 février, la population saguenéenne pourra profiter de plusieurs activités en ligne, notamment avec une soirée d’ouverture à CKAJ 92,5, un spectacle pour enfants présenté par le chimiste du magazine Les Débrouillards, Yannick Bergeron, un grand rallye et plusieurs prix offerts aux participants.

À propos de Marc-Antoine Le Moignan

Originaire de Varennes, sur la Rive-Sud de Montréal, ce garçon a pris la direction de Rimouski à l’âge de 11 ans. Sportif depuis son plus jeune âge, Marc-Antoine a toujours rêvé de devenir commentateur sportif. À l’école secondaire, il a notamment été chroniqueur dans le volet sportif pendant ses cinq années. Visant toujours l’excellence, Marc-Antoine a pu rencontrer son premier défi dans le milieu des médias en tant que co-animateur à la radio au CFYX 93,3 à Rimouski l'été dernier. Ce jeune homme brillant espère poursuivre ses études en droit à l’université, mais n’a toujours pas la vérité absolue concernant son futur à moyen terme. Pleins d’ambitions et d’aspirations, il rêve d'œuvrer dans le domaine des médias.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …