mercredi , 10 août 2022

Les automobilistes sensibilisés à la sécurité des brigadiers

Le Service de police de Saguenay tient pour la toute première fois une opération de sensibilisation spécifique auprès des automobilistes sur la sécurité des brigadiers scolaires et des écoliers. Cette campagne, qui se tient du 7 au 11 mars 2022, est une collaboration avec la direction des brigadiers et des brigadières de Saguenay.

« On fait souvent des opérations à la rentrée scolaire, en septembre, pour sensibiliser les gens, mais c’est la première fois qu’on en fait une pour le travail spécifique des brigadiers et des traverses pour les étudiants », explique le porte-parole du Service de police de Saguenay (SPS), Hervé Berghella.

Dans le cadre du projet, les services de la ville ont ciblé une douzaine d’intersections où la sécurité est plus difficile, soit en raison de la topographie des rues ou encore du degré de circulation.

Dans leurs échanges avec les automobilistes, les policiers essaient de les amener à réaliser qu’en se déplaçant durant l’heure du dîner, du début ou de la fin des classes, il est certain qu’ils seront en contact avec des jeunes et qu’il est donc important de se comporter encore plus prudemment.

Selon M. Berghella, la campagne de sécurité a été bien accueillie par les brigadiers qui sont heureux de voir leur travail reconnu. « Avouons-le, certaines intersections de la ville sont assez hasardeuses et ça prend des nerfs d’acier pour faire le brigadier à ces endroits », mentionne avec admiration le policier d’expérience.

Pour lui, le projet est positif notamment pour accroître les liens entre les policiers et les brigadiers. « Ça va leur permettre de se rendre compte qu’on est des partenaires. Lorsqu’ils vont constater des infractions, ils vont [davantage] faire appel à nos services afin de faire appliquer la réglementation », indique le porte-parole de la SPS.

Concrètement, les brigadiers et brigadières peuvent rapporter des informations comme la plaque d’immatriculation d’un véhicule qui aurait contrevenu à la réglementation de respecter leurs indications de signalisation. Tout contrevenant s’expose à une amende entre 200 et 400 dollars et à quatre points d’inaptitude.

« Tous les policiers de la Ville de Saguenay participent à l’effort de sensibilisation cette semaine. De ce que je peux voir, ce sera sûrement à répéter l’an prochain », conclut Hervé Berghella, alors que le bilan officiel de l’opération sera disponible à la fin de la semaine.

À propos de Cassandre Baillargeon

Originaire du Centre-du-Québec, Cassandre Baillargeon est une grande passionnée de pratiquement tout! De la politique fédérale, provinciale et municipale jusqu’au monde de l’éducation en passant par la justice et le sport, Cassandre possède une curiosité sans limites qui lui permet d’ajouter continuellement de nouvelles cordes à son arc. C’est notamment ce besoin criant de curiosité combiné à un désir vital de partager son savoir aux autres qui l’a amenée à choisir le monde des communications à la fin de ses études secondaires en sport-étude basket-ball. Ce sont d’ailleurs ses nombreux engagements parascolaires au cours des dernières années qui ont formé la personne polyvalente, dynamique et organisée qu’elle est aujourd’hui. Sportive dans l’âme en plus de posséder un cœur d’enfant, Cassandre a davantage l’air d’une observatrice silencieuse qu’une animatrice de foule. Cela dit, sa ténacité et son talent pour utiliser les mots à bon escient font certainement d’elle une excellente oratrice. Reconnue pour ses connaissances de l’actualité, son amour de la langue française ainsi que pour ses capacités d’analyse et de vulgarisation, cette rouquine de 19 ans aspire à informer la population des événements et des enjeux actuels, que ce soit à la radio ou à la télévision.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …