9 millions $ pour le parc hôtelier du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Six établissements hôteliers de la région pourront profiter d’une aide financière de près de 9 millions $ sous forme d’un prêt de 20 ans dans le cadre du Programme d’appui au développement des attraits touristiques (PADAT).  

Lors d’une conférence de presse présentée à l’Auberge des Îles de Saint-Gédéon ce lundi, la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, accompagnée de la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, se sont réjouies de cet investissement qui va profiter aux entrepreneurs locaux. 

« Ici, on a des attraits particuliers dans la région. On a un fjord et c’est le seul au Québec, on a également le lac Saint-Jean qui est majestueux avec ses plages, donc de voir qu’il y a des entrepreneurs qui ont levé la main pour recevoir du financement pour rénover leurs établissements, c’est impressionnant. Ça prouve que nous avons une région d’entrepreneurs, mais aussi touristique », mentionne la députée de Chicoutimi, Andrée Laforest. 

Le programme totalise un investissement de près de 31 millions $ dans 20 hôtels de 11 régions du Québec. Il contribuera à rendre ces lieux plus compétitifs dans le but de revenir à la croissance économique prospère d’avant-pandémie. « Préserver et augmenter la capacité d’accueil de notre destination, en plus d’améliorer l’expérience des visiteurs, est primordial pour que le Québec continue de se distinguer et demeure compétitif », rappelle Caroline Proulx.  

À Saguenay, deux projets font l’objet d’aides financières pour la rénovation de chambres, des salles de réunion, des aires communes ou de travaux de rénovation, soit l’Hôtel Chicoutimi (3,9M$) et La Saguenéenne (1,4M$). Au Lac-Saint-Jean, l’Auberge des Îles, avec un financement de 1,9 million $, l’Hôtel château Roberval, Travelodge Alma et la Maison de Vébron ont reçu un prêt sur 20 ans avec un taux d’intérêt à 2 %. 

La députée du comté de Roberval, Nancy Guillemette, et le député de Lac-Saint-Jean, Éric Girard, reçoivent cette nouvelle avec beaucoup d’enthousiasme.  

« Le tourisme est un moteur de développement économique majeur pour notre région, et c’est pourquoi je suis heureuse qu’un hôtelier de ma circonscription reçoive cette aide financière afin de répondre mieux aux besoins de sa clientèle », a annoncé Mme Guillemette, en réaction au prêt de 1,5 million $ accordé à l’Hôtel château Roberval.

À propos de Marc-Antoine Le Moignan

Originaire de Varennes, sur la Rive-Sud de Montréal, ce garçon a pris la direction de Rimouski à l’âge de 11 ans. Sportif depuis son plus jeune âge, Marc-Antoine a toujours rêvé de devenir commentateur sportif. À l’école secondaire, il a notamment été chroniqueur dans le volet sportif pendant ses cinq années. Visant toujours l’excellence, Marc-Antoine a pu rencontrer son premier défi dans le milieu des médias en tant que co-animateur à la radio au CFYX 93,3 à Rimouski l'été dernier. Ce jeune homme brillant espère poursuivre ses études en droit à l’université, mais n’a toujours pas la vérité absolue concernant son futur à moyen terme. Pleins d’ambitions et d’aspirations, il rêve d'œuvrer dans le domaine des médias.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …