mercredi , 10 août 2022

Humour et chanson, un combo gagnant pour Michel Compagna 

L’étudiant du Cégep de Jonquière Michel Compagna a mérité le titre du gagnant finaliste du Festi rire, grâce aux votes du duo humoristique les Pics-bois et de Pascal Cameron.  C’est samedi soir qu’avait lieu la finale du concours intercollégial d’humour, avec comme invité spécial l’humoriste Yannick de Martino.   

 


En plus d’être organisateurs de l’événement, les étudiants en radio Philippe Tardif et Léa Compartino ont animés la soirée et ont su faire rire le public.  (Photo : Noémie Lacoste)

 

Cette deuxième soirée du Festi rire a mis en scène les huit finalistes du concours, des étudiants provenant de partout au Québec. La soirée a débuté avec un duo féminin, les Germaines agréées, qui ont présenté un numéro énergique, habillées en scientifiques.    

Pour sa part, l’étudiant du Cégep de Jonquière Michel Compagna a présenté un numéro en chanson, accompagné de son piano et de son bagage en musique classique.  L’étudiant en production télévisuelle a su charmer le public et les juges du concours, puisque sa prestation lui a mérité une formation de soir avec l’École nationale de l’humour.  Avec rythme et originalité, le jeune homme a abordé les thèmes de l’âge d’or et de la sexualité, le tout avec un grain de dérision.  

Offrant des performances et des blagues variées, Jade Boutillette et Gabrielle Barette, sous le nom de Les p’tites B, Jérémy Duguay, Éloi Jomphe et Antoine Duguay sont également montés sur scène.  

Un tonnerre d’applaudissements a retenti pour l’arrivée de l’humoriste invité, Yannick de Martino.  L’artiste a présenté quelques-unes de ses notes écrites, assez loufoques, a abordé le pouvoir des mots et la notion de concours.  « Quelqu’un aime ça ici la poésie?  Je vais en réciter un peu, si vous riez ce sont des blagues, sinon c’est de la poésie.  C’est mon filet de sécurité » a lancé l’humoriste à son public, déjà réchauffé.  

L’événement a été organisé par trois étudiants de l’École supérieure en Art et technologie des médias, profil radio.  Depuis le mois d’octobre, Catherine Saint-Laurent, Philippe Tardif et Léa Compartino ont travaillé en collaboration avec le club d’entreprenariat de leur cégep.  L’École nationale de l’humour a également commandité l’événement.  

Cela faisait depuis l’année 2019 que le concours intercollégial n’avait pas eu lieu et pour l’occasion, une centaine de personnes se sont réunies à la salle François-Brassard du Cégep de Jonquière.  

À propos de Noémie Lacoste

De nature passionnée, Noémie Lacoste est une jeune femme qui a du cœur au ventre. Alors que le sud de la métropole québécoise lui semble être le mauvais endroit pour concrétiser son rêve de devenir une remarquable communicatrice, elle s’installe dans la l’arrondissement de Jonquière à l’âge de 17 ans pour étudier en journalisme. Fonceuse, Noémie se lance la tête baissée non seulement dans ses études, mais également dans divers projets ayant un lien avec son amour inconditionnel pour la culture. La Châteauguoise d’origine est en effet cocoordonatrice du festival De l’Âme à l’Écran de l’année 2022, en plus d’être intervieweuse pour l’Autre Côté de la Cour, comité servant à promouvoir la salle de spectacle Côté-Cour et des artistes émergents. La mordue de rencontres et d’expériences qui font sortir de la zone de confort s’est fait la promesse d’œuvrer plus tard pour la culture et l’art. Décrite comme éparpillée et ardente, Noémie se voit mener une vie occupée, mais surtout heureuse.

À voir aussi

District 31 : savoir tourner la page

C’est avec nostalgie et fierté que Jeff Boudreault et Maxime Villeneuve, deux Jeannois, ont fermé …