mercredi , 10 août 2022

Aluminium vert : Alma, un leader pour la transition énergétique

Avec la mise en service de la technologie Élysis d’ici 2023 et le partenariat entre Rio Tinto et Énergie Électrique, l’usine d’Alma deviendra la plus performante du monde en terme de production carboneutre.

La conférence devait d’abord avoir lieu par Zoom mais les organisateurs l’ont reportée afin de pouvoir la tenir en présence et ainsi avoir une ambiance plus conviviale. Photo : Félix Côté

À l’occasion d’un dîner-conférence organisé mercredi par Promutuel et la Chambre de commerce et de l’industrie Lac-Saint-Jean-Est, les directeurs des opérations à l’usine Rio Tinto d’Alma et d’Énergie électrique, Patrice Bergeron et Stéphane Larouche, ont fait le point sur l’avenir de leur partenariat pour la région. « L’objectif est de favoriser la transition énergétique afin d’apporter la décarbonisation dans l’industrie et la rendre durable », a souligné Stéphane Larouche devant la quarantaine de gens présents à la conférence. Ils ont affirmé qu’au total, la technologie Élysis permettra la réduction de sept millions de tonne de GES.

Pour garantir que l’aluminium produit est vert, il faut cinq conditions, a expliqué M. Bergeron. « L’énergie avec laquelle il est produit doit être verte, la production doit avoir un impact sur l’économie locale et un impact pour la société, les clients doivent pouvoir tout connaître sur le produit et pouvoir le tracer, pour finir le produit doit être recyclable et écono-circulaire. » Il a ajouté que la région recyclera son propre aluminium très prochainement. En ce qui a trait aux exportations du produit et à l’importation des matériaux, il précise que Rio Tinto regarde pour concrétiser le transport ferroviaire avec des locomotives électriques.

Par ailleurs, Énergie électrique entend bien ouvrir la porte à de nouvelles énergies renouvelables comme l’éolien et le solaire. De plus, selon Stéphane Larouche, le marché des véhicules électriques pourrait être à la portée du partenariat. « Ce qui est intéressant pour les compagnies comme Tesla et les autres qui s’intéressent à la transition énergétique, c’est toute l’image d’une production verte et conscientisée par la carboneutralité. »

De son côté, la mairesse Sylvie Beaumont est enthousiaste de l’image que l’usine donne à la région et à la ville. « On est très heureux de pouvoir se vanter d’avoir l’usine la plus verte à Alma. On sait que ça va attirer beaucoup investisseurs, favoriser le développement et que les travailleurs pourront également profiter du taux de taxes très bas ici ».

L’industrie vers une mentalité verte

Selon Stéphane Larouche, les importateurs d’aluminium sont de plus en plus en plus conscientisés par la production verte et se désintéressent de la production de masse. « C’est pour cette raison que la Chine a changé ses méthodes, depuis ils produisent la moitié de ce qu’ils produisaient il y a deux ans. C’est très avantageux pour nous puisqu’ils ont réduit l’offre sur le marché. »

Par ailleurs, l’intérêt pour la carboneutralité de l’aluminium deviendra un avantage dans l’avenir, estime Patrice Bergeron. « Le fait qu’on offre un produit carboneutre crée une rareté, ce qui augmente amplement le prix de notre aluminium. De plus, dans l’avenir, ça nous évitera de payer une taxe carbone dans nos exportations ».

Rio Tinto s’intéresse également à la transition énergétique d’outremer. Elle tente d’obtenir un contrat afin d’offrir la possibilité de passer un câble sous la mer jusqu’à une ville de Norvège. Le câble permettrait de remplacer l’énergie fossile qui alimente la ville pour la fournir en électricité renouvelable.

À propos de Félix Côté

Selon Félix Côté, Jeannois de 20 ans, tout se caractérise par un arbre où la graine et le tronc représente la nature et le commencement, une idée qui veut se développer. Les branches de l’arbre représentent les différents choix et la diversité de directions de la vie influencés par la lumière de la passion. Les fruits ou les fleurs de cet arbre représentent l’accomplissement personnel et l’aboutissement de ces choix. Félix est un fanatique de politique et de philosophie, mais au fond c’est un explorateur qui aime voyager à travers les histoires des branches de la vie. Par ailleurs Félix adore la lecture et la psychologie, il est curieux et aime agrandir ses paradigmes pour ainsi agrandir sa perspective et avoir une vision globale. Pour finir Félix est un sportif dans l’âme pour lui aucune stratégie n’a de secret.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …