Journée portes ouvertes chez les pompiers de Saguenay

197
0
Partagez :
Caserne pompier Chicoutimi
Caserne pompier Chicoutimi

Le caserne de pompiers de Chicoutimi prête à accueillir les citoyens. (Photo : Andréa Maheux)

 

Quinze pompiers du Service de sécurité incendie de Saguenay, des policiers, des membres des forces armées et de la Croix Rouge sont venus à la rencontre de la population, samedi dernier,  à la caserne de Chicoutimi afin de montrer que c’est un travail multidisciplinaire.

Il y avait des kiosques d’informations pour les plus grands et un jeu gonflable pour amuser les plus petits.

Cet évènement a rassemblé énormément de familles. Plusieurs enfants étaient déguisés en pompiers pour l’occasion.

Une mère de famille, rencontrée sur place, Marie-Claude Gilbert a souligné qu’elle considérait ce moment comme une belle activité familiale. « Mon garçon aime beaucoup les pompiers. Il est content d’être là », s’exprime-t-elle.

Camions de pompier

(Photo: Andréa Maheux)

De la sensibilisation

Le lieutenant-inspecteur-enquêteur du Service de sécurité incendie de Saguenay, Jimmy Blackburn, a expliqué qu’il s’agit d’une occasion de faire de la prévention, ainsi que de découvrir les équipements utilisés dans le cadre du travail de pompier. À cet effet, le public avait accès au local de simulation d’incendie dans lequel il y avait des lits, un four et de la fumée.

Poteau dans le sentier

Les personnes disposent d’en moyenne seulement 3 minutes pour évacuer leur résidence lors d’un incendie. (Photo : Andréa Maheux)

« C’est gratifiant d’être au service de la population et d’être capable d’aider les gens. Autant en prévention que durant une intervention et la période de rétablissement », se réjouit-il.

Pour se rendre à la caserne, les citoyens devaient emprunter un sentier pédestre d’un demi-kilomètre dans lequel on retrouvait plusieurs informations sur les incendies. On apprenait notamment qu’environ 50 % des incendies résidentiels sont attribuables à une distraction ou à une erreur humaine.

Le chef de division gestion et analyse de risques au Service de sécurité incendie de Saguenay, Christian Fillion, a profité de l’occasion pour rappeller qu’il fallait changer le détecteur de fumée aux dix ans et les piles à chaque année.

Pour lui, le plus beau de son travail est d’aider, servir et d’être constamment dans l’action. Il prendra sa retraite en juin après 30 ans de service.

Partagez :
Andréa Maheux