samedi , 4 février 2023

Sécurité du rang St-Martin: un entrepreneur pointé du doigt

Des membres de l’Association du quartier des Villas déplorent le danger que représente une sortie de cour dans le rang St-Martin. La Ville avait implanté une interdiction de passage à cet endroit, mais le groupe soutient que cela n’est pas respecté, entre autres, par le propriétaire des Entreprises R.T, Rémy Tremblay.

« J’ai de la misère à comprendre pourquoi la Ville n’intervient pas, alors qu’elle lui a interdit de l’utiliser», a exprimé un membre de l’Association, Daniel Lesage, lors de la séance du conseil d’arrondissement de Chicoutimi du 18 octobre.

Un accident impliquant un vélo est survenu à cet endroit l’an dernier. Il n’y avait eu aucun blessé grave. Cependant, l’Association du quartier des Villas craint que d’autres incidents y surviennent.

De son côté, le conseiller du district, Michel Potvin, souligne que la Ville a travaillé sur ce dossier. « Ça fait des années qu’on met des pressions là-dessus, mais le monsieur n’écoute rien », déclare-t-il.

La sortie se trouve au bas d’une côte. Il est donc difficile de voir si un véhicule roule dans sa voie en sortant de ce chemin. Une collision serait inévitable si une voiture sort de ce chemin, alors que des automobiles sont engagées dans chaque voie, selon le vice-président de l’Association du quartier des Villas, Jean-Pierre Gauvreau.

Le groupe avait d’ailleurs présenté une pétition le 21 juin dernier, concernant la sécurité sur cette route.

Les citoyens ont proposé aux conseillers de placer des blocs de béton pour complètement bloquer le passage. C’est une solution envisageable, selon M. Potvin. « On va forcer un peu plus, parce que là il y a trop d’achalandage. On est tous d’accord que c’est dangereux», ajoute-t-il.

La route du rang St-Martin soulève des inquiétudes depuis plusieurs années. En 2019, le rang se classait en 10e position du palmarès des pires routes de la province tenu par CAA-Québec. C’était la première fois qu’une route de la région obtenait une place sur cette liste.

Des travaux de réfection avaient été réalisés dans le rang en 2019.

À propos de Maxim Villeneuve

Avatar photo
Les valises pleines de souvenirs, d’ambition et de sable blanc nord-côtier, Maxim Villeneuve accomplit une promesse qu’elle s’était faite en secondaire trois, devenir journaliste. Originaire de Port-Cartier, l’étudiante se passionne de musique et d’information. Après seulement une année de parcours dans le programme Art et technologie des médias, Maxim a décroché un poste chez les Éditions nordiques. Sa curiosité insatiable est un fragment de sa personnalité depuis son tout jeune âge. En quête de culture et de connaissances, rien de tel qu’un défi pour attiser la flamme de la création chez la jeune femme. Son amour pour les arts s’étend au-delà des communications, c’est pourquoi elle a créé un festival à L’Isle-aux-Coudres afin de mettre en valeur plusieurs artistes émergents du Québec. La Nord-Côtière, consciencieuse de l’environnement et du progrès social, désire faire sa part au sein de l’équilibre démocratique. Si les mots sont un vecteur de communication éminent, Maxim souhaite devenir la courroie de transmission qui les ralliera à son public.

À voir aussi

Des sans-abri trouvent refuge dans les commerces

Si les employés de la bibliothèque de Chicoutimi font parfois face à des situations problématiques …