Curling : Une histoire de famille pour les Fortin-Lafrance

199
0
Partagez :

L’équipe Québec au curling M18 des prochains Jeux du Canada sort de l’ordinaire. Deux duos de sœurs de la région composent le quatuor qui a été choisi pour représenter la province. Jolianne et Mégane Fortin ainsi que de Megan et Emy Lafrance en sont à leur deuxième année en tant que coéquipières. 

Pour en rajouter sur l’aspect familial de cette équipe, c’est le père de Megan et Emy, Brandon Lafrance, qui en est l’entraîneur. L’ancien joueur de hockey, qui a évolué dans la Ligue nord-américaine de Hockey (LNAH), a commencé à s’intéresser sérieusement au curling lorsque ses filles ont débuté leur parcours. « Comme dans tous les sports, il y avait un manque de bénévoles. Alors j’ai dit que j’allais y aller. Depuis trois ou quatre ans, je me paye des formations, je vais sur Youtube et je vais chercher des webinaires aux États-Unis pour me former », mentionne-t-il.  

(De gauche à droite) Jolianne Fortin, Emy Lafrance, Megan Lafrance et Mégane Fortin, accompagnées de leur entraîneur Brandon Lafrance.

La formation qui représente le Club de curling Kénogami se rendra à l’Île-du-Prince-Édouard du 19 au 24 février 2023 et participera pour la première fois à un événement d’une telle envergure, même si elle a déjà brillé sur la scène nationale. Le quatuor a terminé quatrième aux championnats de curling canadiens M18 en 2021, tout en étant la quatorzième équipe M21 au pays. 

  Le quatuor familial a été nommé Équipe Québec grâce à ces performances. Avec ce statut, les deux duos de sœurs souhaitent livrer la marchandise, peu importe la compétition à laquelle elles participent. « Quand tu es nommé Équipe Québec, c’est pour toute l’année, alors tu as la cible dans le dos et tu es l’équipe à battre toute la saison », affirme la capitaine de l’équipe, Jolianne Fortin. 

Une grosse dépense 

L’entraîneur Brandon Lafrance mentionne que le fait d’entraîner deux duos de sœurs a des pours et des contres. D’un côté, les communications avec les parents sont beaucoup plus simples. De l’autre, les dépenses sont partagées en moins grand nombre. « On est juste deux familles pour payer tout ça, c’est un peu plus dur que pour quatre familles différentes », explique-t-il.  

M. Lafrance explique que l’équipe Fortin-Lafrance sera transportée gratuitement vers l’Île-du-Prince-Édouard puisqu’elles font partie de la délégation québécoise. Le logement, la nourriture et le transport vers Montréal devront toutefois être payés par l’équipe Fortin-Lafrance.

Partagez :
Avatar photo