La SQ recommande une prudence sur les sentiers de motoneige

220
0
Partagez :

Hugues Beaulieu recommande de s’apporter de la nourriture, de l’eau et une couverture pour s’abriter en cas d’urgence. (Photo: Tristan Ouimet)

 

La Sûreté du Québec (SQ) recommande aux motoneigistes de la région de rester dans les sentiers fédérés, de suivre les limites de vitesse et d’amener une trousse de survie pour éviter les incidents lors des températures de froid extrême dans les prochains jours. 

« Avec les grosses bourrasques en fin de semaine, plusieurs sentiers vont être peu visibles et cela va être important de contrôler sa vitesse, mais aussi de s’équiper d’un cellulaire satellite en cas d’urgence », recommande l’agent d’information de la SQ, Hugues Beaulieu.

L’agent prévient que la surveillance des autorités sera présente « de façon journalière » dans les sentiers fédérés au Saguenay en cas d’incident chez les motoneigistes.

«On ne peut pas empêcher les gens d’aller faire de la motoneige dans ces températures extrêmes et on n’a pas besoin de faire une grande prévention puisque les motoneigistes sont déjà au courant des risques », affirme M. Beaulieu.

Équipement à privilégier 

Le président du Club de Motoneigistes du Saguenay, Jocelyn Charest, rappelle aux amateurs de motoneige de s’habiller chaudement et de porter une attention sur le bon fonctionnement de leur véhicule.

Le club va également faire une prévention sur leur site Web et leur page Facebook à tous les motoneigistes pour limiter ses déplacements sur leur terrain.

« La meilleure solution est de rester chez soi, mais si les gens veulent aller se promener dans les bois avec leur motoneige, il faut s’assurer que les poignées et le siège soient chauffants », mentionne M. Charest.

Invitation à la vigilance

Hugues Beaulieu croit que les gens font déjà « leurs prévisions météorologiques ». (Photo: Tristan Ouimet)

Au cours des derniers jours, les policiers ont donné plusieurs contraventions aux motoneigistes pour avoir circulé, entre autres, dans des endroits interdits et ne pas avoir respecté les limites de vitesses.

Le président du Club de Motoneigistes du Saguenay conseille de rester sur les pistes réglementaires parce qu’il anticipe que les patrouilleurs vont accroitre une surveillance supérieure à la normale.

Partagez :
OUITR-Face-Web