Autisme: des besoins grandissants

277
0
Partagez :

L’organisme Autisme Saguenay–Lac-Saint-Jean permet à plus de 300 membres autistes, âgés de cinq ans et plus, de se regrouper et de profiter des activités offertes quotidiennement. Chaque année, l’équipe tente de mettre sur pied de nouveaux services, pour les jeunes et leurs familles, afin de répondre aux besoins grandissants de la région.

Mélanie Lapierre est la mère de Zach, âgé de 13 ans et autiste. Elle décrit son fils comme quelqu’un qui adore jouer dehors et qui depuis quelques étés, profite du service de camp de jour, offert par l’organisme. Le Mont-Jacob, la rivière aux Sables et la bibliothèque font partie du terrain de jeu des membres, qui profitent de l’expérience. « Mon fils passe les plus beaux étés de sa vie avec cet organisme-là, c’est merveilleux ce qu’ils font avec nos enfants, je capote », affirme-t-elle, reconnaissante de cette opportunité pour son garçon.

Adaptation des journées pour les membres

La directrice générale, Guylaine Cauchon, est en poste depuis 17 ans. Depuis, son équipe et elle mettent un point d’honneur à offrir des services adéquats pour les membres. Bricolages, ateliers interactifs et activités de groupe à l’extérieur font partie des options habituelles offertes aux membres. En partenariat avec la fondation Jean Allard pour la cause de l’autisme, quelques sessions de zoothérapie, aquathérapie et de thérapie par le sport sont maintenant disponibles. « Chaque jour, nous essayons de construire un horaire selon l’âge, les intérêts et les besoins de nos utilisateurs », explique Mme Cauchon.

Au-delà des activités sportives et culturelles offertes, les membres ont accès à des salles multisensorielles, des soins et des salles de repos. Plusieurs ateliers se font en groupe, rassemblant les membres entre eux, au grand bonheur de Zach. « Souvent, mon fils me dit qu’il n’a pas d’amis à la maison, mais là-bas, ça lui permet de socialiser et de tisser des liens avec les autres membres et les éducateurs », explique Mme Lapierre.

Mélanie Lapierre et son fils profitent des services offerts par l’organisme depuis l’été 2019.   (Photo: Mélanie Lapierre)

« Notre organisme permet aux enfants autistes de sortir de leur routine et de voir qu’ils sont capables de vivre autre chose. C’est important parce que ce sont des acquis supplémentaires pour eux. Ça donne la chance aux parents de reprendre leur souffle, le temps que leurs enfants sont avec nous » ajoute Mme Cauchon.

Les difficultés de l’organisme

L’organisme reçoit des centaines de demandes, mais ne peut pas satisfaire tout le monde. La pénurie de personnel et l’espace restreint nuisent à l’accessibilité de leur service, selon Mme Cauchon. Présentement, Autisme Saguenay–Lac-Saint-Jean peut accueillir quatre à cinq membres en même temps, grâce aux 20 employés étudiants ou formés en travail social et en éducation spécialisée.

Partagez :