Une nouvelle étape pour Arima Design

197
0
Partagez :

Les toiles et les objets décoratifs uniques d’Arima Design créent un ensemble harmonieux qui plaît beaucoup à Marianne Turcotte. Le point commun de toutes ses créations : l’utilisation de bois recyclé. (Photo : Émie Bélanger)

Après un peu plus de dix ans à fabriquer des meubles en bois recyclé avec son entreprise Arima Design, la Fulgencienne Marianne Turcotte se concentre maintenant sur sa carrière d’artiste peintre. Elle souhaite se faire connaître à l’extérieur de la région avec ses toiles inspirées de la nature d’ici. 

Lors de sa création en 2012, l’entreprise de Marianne Turcotte a été propulsée par la montée en popularité du style industriel dans les décors d’intérieur. Le mélange de bois recyclé et de métal qui composait son mobilier, fabriqué à la main, a charmé la clientèle.  

« Je ne savais pas trop comment au départ, mais je voulais vivre de mon art. C’était important, j’avais vraiment besoin de ça. Ça s’est fait petit peu par petit peu, de bouche à oreille », explique-t-elle. L’objectif de la créatrice a été atteint : les meubles ont été payants et lui ont permis de faire de l’art son gagne-pain pendant la première décennie de l’entreprise.  

Au fil des années, Marianne Turcotte s’est intéressée à la peinture acrylique, puis elle a eu un coup de cœur pour l’aquarelle. « J’ai tout appris par moi-même, je suis vraiment autodidacte. J’aime beaucoup apprendre de mes erreurs ! », confie-t-elle en riant. Les toiles sont venues s’ajouter à sa collection de mobilier de bois.  

Acryliques abstraites et aquarelle 

Marianne Turcotte aime jouer avec les textures et les contrastes, en conservant une palette de couleurs neutres et naturelles. Quand elle travaille avec la peinture acrylique, elle peint de manière abstraite, en se laissant aller au gré de son imagination. Avec l’aquarelle, elle se concentre sur les portraits d’animaux. Son métier est également son échappatoire. « Je ne pense pas à mes problèmes, à ce que je vais faire pour souper. C’est zen, ça me permet d’être dans le moment présent. » 

Au cœur de la vie et de l’œuvre de l’artiste, il y a la nature. Elle s’est installée dans la forêt, à Saint-Fulgence, tout près du fjord. L’endroit où elle vit est sa source d’inspiration. Son affection pour la nature et ses valeurs d’écoresponsabilité se reflètent aussi dans son métier. « Je reste dans le bois, la nature m’interpelle, la nature m’habite. Je vais faire tout en mon possible pour la protéger », déclare la créatrice.  

Marianne Turcotte produit deux types d’œuvres : des toiles abstraites contemporaines et de l’aquarelle représentant des animaux sauvages. (Photos : courtoisie)

Passer à autre chose 

Cette année, l’artiste multidisciplinaire choisit de prendre sa retraite de l’ébénisterie pour permettre à sa deuxième passion de prendre toute la place. « Je veux vraiment travailler sur ma carrière d’artiste peintre, autant les toiles acryliques que les aquarelles », dit-elle. Ce n’est pas pour autant la fin de son amour pour le travail du bois recyclé : elle continue d’utiliser le matériau pour l’encadrement de ses œuvres. 

Les collections de Marianne Turcotte sont en vente à Arvida et Chicoutimi aux boutiques Twist créations. Selon elle, la prochaine étape de sa carrière est d’exposer en galerie d’art. Elle voit grand pour Arima Design et souhaite que ses toiles soient bientôt exposées dans une galerie en dehors du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Des démarches sont entamées pour y arriver. « J’aimerais ça, peut-être, avoir un point de vente à Québec, peut-être même à Montréal », conclut-elle. 

Partagez :