Premier RDV Transition Verte accompli pour la région

81
0
Partagez :

Le ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon, était de passage à Saguenay jeudi afin de participer à la première édition du Rendez-vous Transition Verte. Il a rappelé l’importance de la transition énergétique et a insisté sur le fait que le gaz naturel renouvelable deviendra essentiel.

Un des objectifs majeurs retenus de cette journée, organisé par la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le-Fjord, était l’importance d’augmenter les gaz naturels renouvelables (GNR) au Québec. Pour ce faire, il faudra demander de l’aide de l’extérieur comme l’a fait le Danemark, qui est perçu comme un pays exemplaire dans l’utilisation de GNR.

D’autre part, le ministre en a profité pour faire l’annonce de 1,6 million $ d’aide financière pour les entreprises de la Société de la Vallée de l’aluminium (SVA) afin de développer le côté numérique. C’est 95 entreprises du secteur de l’aluminium qui vont pouvoir bénéficier de la somme dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Les panélistes de la première édition du Rendez-vous Transition Verte. (Photo : Léa Lauzon)

 

Un évènement réussi

Le but  de ce premier rendez-vous, organisé par la Chambre des commerces et d’industrie Saguenay-Le-Fjord (CCISF) et présenté par Réseau Environnement, était d’outiller les entreprises de la région à faire le pas vers la transition énergétique qui est en tête des préoccupations de l’avenir économique. « Ce qu’on souhaite dans la région c’est que ces entreprises soient les premières à le faire parce qu’il va falloir le faire sur l’ensemble de la planète, d’être les premiers, on va avoir une longueur d’avance sur le marché » a partagé le président-directeur général de Réseau Environnement, Mathieu Laneuville.

Charles Milliard, président de la Fédération québécoise des Chambres des commerces, Sandra Rossignol de la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le-Fjord et Mathieu Laneuville du Réseau Environnement. (Photo : Léa Lauzon)

La demande se faisait de plus en plus ressentir dans la région au cours des deux dernières années. « Ça devenait vraiment présent dans le discours des enjeux des entreprises. On a pensé faire quelque chose pour donner des outils, on voyait vraiment que c’était dans le dialogue de plus en plus. C’est 7 % des entreprises qui connaissent leurs empreintes environnementales, donc on a du travail à faire. C’est le départ de la prise de conscientisation de cet enjeu-là », a souligné la présidente-directrice générale de la CCISF, Sandra Rossignol.

Une seconde édition du Rendez-vous Transition Verte aura lieu l’an prochain, le 20 février 2025 à l’Hôtel Delta Saguenay.

Partagez :