mercredi , 17 août 2022

Centre Georges-Vézina | Le toit tient le coup, mais un nouvel aréna envisagé

La mairesse de Saguenay Josée Néron a confirmé jeudi matin que la structure du centre Georges-Vézina était suffisamment solide pour assurer la poursuite des activités durant plusieurs années. Mais du même souffle, elle a annoncé que la Ville avait commandé une étude concernant la construction d’un nouvel aréna qui serait situé dans le stationnement du Havre, au centre-ville de Chicoutimi.

En conférence de presse, Mme Néron a précisé que les travaux de renforcement du toit qui ont été faits dans les dernières semaines avaient donné de bons résultats. Un total de 3,2 millions $ sera de plus injecté pour achever la réfection de l’aréna. Vingt plaques d’acier seront posées à chacune des fermes de toit, rendant le déneigement du toit non obligatoire. La mise à jour de la structure sera aussi conforme au Code du bâtiment.

Mais en parallèle, la Ville évalue la possibilité de construire un nouvel aréna. Le projet serait évalué à 70 millions $. Josée Néron a mentionné que l’aide du gouvernement québécois allait être demandée. «M. Philippe Couillard s’est montré très intéressé à nous aider pour la construction de l’aréna», a affirmé la mairesse.

Le nouvel amphithéâtre servirait uniquement à accueillir les Saguenéens de Chicoutimi et aussi quelques spectacles. La glace serait de dimension régulière pour les matchs de hockey. Le centre Georges-Vézina servirait donc seulement aux clubs de patinage de vitesse de la région puisque le toit ne peut supporter de poids supplémentaire lors des différents spectacles et matchs des Sags. Le nouvel aréna pourrait accueillir 4000 personnes et un stationnement à étages de 600 places y serait construit.

Josée Néron et les conseillers veulent cependant attendre de recueillir toutes les informations avant de décider ce qui allait se passer. Elle a aussi mentionné que le choix de l’emplacement a été fait en tenant compte du fait que le stationnement du Havre allait atteindre sa fin de vie. Le stationnement serait reconstruit en même temps que le nouvel aréna.

À propos de William Tremblay

Passionné de sport depuis qu’il est né, William Tremblay a toujours voulu travailler dans le domaine des médias. Âgé de 19 ans, William n’a jamais fait douter son entourage quant à ses choix de carrière. Le Cégep de Jonquière était donc la place de prédilection pour ce jeune homme. Originaire de Varennes, William a plongé dans l’aventure jonquiéroise comme les Oréos plongent dans un verre de lait. Avec une mère qui a étudié elle aussi en ATM et qui travaille au Réseau Des Sports (RDS), il était évident que son choix s’arrêterait sur les sports et les médias. Fan des Canadiens et de l’Impact de Montréal, Willi Sport fait honneur à ce surnom. « Grand » joueur de hockey et de soccer, William ne rate jamais une occasion de parler sport et c’est pour ces raisons que son but est d’un jour se retrouver devant une caméra de RDS. Il adore aussi jouer des parties de NHL 17 avec ses amis mettant en vedette les équipes les plus loufoques. William repartira du royaume saguenéen avec des souvenirs mémorables vécus lors de ses trois années et des rencontres inoubliables.

À voir aussi

Le bracelet antirapprochement attendu impatiemment

Alors que les 16 premiers bracelets antirapprochements seront utilisés à Québec dans les cas de …