Legault donne son appui au projet de gymnase au Patro de Jonquière

203
0
Partagez :

François Legault et Josée Néron s’entendent sur différent projets pour la Ville de Saguenay. Photo : Charles-Antoine Gonthier, @Class 103,5.

De passage à Saguenay jeudi, pour la première fois depuis son élection, le premier ministre du Québec, François Legault, s’est particulièrement montré attentif au projet du gymnase au Patro de Jonquière, selon la mairesse de Saguenay, Josée Néron.

«J’ai été impressionné par le fait que les citoyens aient amassé 2M$», s’est exclamé M. Legault, avant d’annoncer que le gouvernement du Québec serait «au rendez-vous» pour permettre la réalisation du projet.

«Ce fut une très belle rencontre, […] j’ai vraiment senti de la part de l’équipe et de M. Legault une oreille attentive, que ce sont des dossiers que l’on allait travailler ensemble pour avoir des résultats vraiment probants pour notre ville et pour notre région», a conclu Mme Néron avant de remercier le premier ministre du Québec.

Différents projets ont été abordés tout au long de leur rencontre, tels que la zone industrialo-portuaire, l’agrandissement de l’aérogare, le transport ferroviaire, le projet de l’amphithéâtre, la construction d’un deuxième pont et la reconnaissance de l’arrondissement d’Arvida.

Pour ce qui est de l’amphithéâtre, M. Legault tient à s’assurer que Saguenay obtienne l’aval de la population avant de donner l’appui du gouvernement. «Il y a des citoyens pour la rénovation [du Centre Georges-Vézina], des citoyens pour un nouvel amphithéâtre, dans les deux cas, on sera présent pour une participation financière», explique-t-il. Une consultation auprès des citoyens aura lieu au début de 2019.

Par ailleurs, le premier ministre voit un potentiel pour la zone industrialo-portuaire, grâce à l’accès maritime, à son pôle logistique et au potentiel développement industriel qui, selon lui, pourrait générer des milliers d’emplois payants. «Le défi au Québec, ce n’est pas tellement le nombre d’emplois, c’est la qualité des emplois», souligne-t-il.

Présentement, M. Legault travaille sur une réforme d’Investissement Québec qui donnera davantage de pouvoir, et par le fait même d’autonomie, à chaque composante régionale pour attirer les entreprises afin de créer des emplois.

Partagez :