Un panneau qui ne « stoppe » pas l’inquiétude

371
0
Partagez :

Après qu’un accident ait fait un mort sur la rue Saint-Pierre, la Ville a décidé d’installer un panneau d’arrêt pour ralentir la vitesse.
Photo : Félix Laroche

Les nouveaux panneaux de signalisation installés le 1er septembre dernier sur la rue Saint-Pierre à Jonquière ont réussi à réduire la vitesse selon des citoyens du secteur. Cependant, ils n’ont pas résolu toutes les problématiques.

Rappelons que la Ville a installé un panneau d’arrêt et des panneaux de vitesse après qu’un accident mortel soit survenu sur cette rue le 27 juillet dernier. « Le soir, les voitures et les autobus roulent encore très vite. Dans le jour, c’est correct mais le soir les gens ne respectent pas la limite et ne font pas leur « “ stop ” », dénonce une des résidentes de cette rue. Elle n’est pas la seule à manifester son mécontentement. Son voisin, qui habite directement en face du panneau d’arrêt, déclare que les conducteurs prennent la route pour une piste de course et que plusieurs ne font même pas leur arrêt obligatoire. Les automobilistes ne sont pas les seuls à excéder la limite de vitesse. Deux citoyennes du secteur se sont plaintes que les autobus étaient aussi un grand problème. « Il y a un autobus, je peux vous dire qu’il roule vite et qu’il ne freine pas au panneau », explique une dame qui habite juste en face de l’arrêt.

Des changements qui font tout de même plaisir

Les nouveaux panneaux sont efficaces sur la rue Saint-Pierre, selon des citoyens du secteur.
Photo : Félix Laroche

Même si ce n’est pas parfait, pour plusieurs la situation s’est grandement améliorée en ce qui concerne le bruit dans le secteur. « Je suis content des changements. Maintenant, j’entends beaucoup moins les voitures parce qu’elles ralentissent à cause du panneau », déclare un citoyen habitant sur la rue.  Pour le conseiller municipal du secteur, Michel Thiffault, les résidents sont en grande majorité satisfais des modifications. « Le but était de bien sécuriser nos citoyens et ça été bien réussi », signale M.Thiffault. Par contre, comme il le mentionne, il y aura toujours des mécontents et la Ville ne peut pas mettre des panneaux d’arrêt à chaque coin de rue.

En terminant, le conseiller note beaucoup de plaintes concernant une dizaine de cas problématiques et semblables à celle de la rue Saint-Pierre. Il tient à souligner que chaque plainte est analysée, mais qu’il ne peut pas les régler du jour au lendemain.

 

Partagez :