Zone rouge: les prochaines heures seront déterminantes

266
0
Partagez :

Donald Aubin (à droite) et son collègue microbiologiste au CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Roger Savard, pendant le point de presse. (Capture d’écran)

 

Malgré les 47 nouveaux cas annoncés lundi, le directeur régional de la santé publique, le Dr Donald Aubin, reste optimiste et croit que le Saguenay-Lac-Saint-Jean peut encore se maintenir dans la zone d’alerte orange.  

La région compte maintenant 334 cas actifs et a atteint un nouveau pic hebdomadaire avec 194 cas dans la semaine 18 au 24 octobre. Le Dr Aubin juge que la situation est préoccupante, avec la hausse des cas, mais pas au point de passer en zone rouge. 

Il formule le souhait d’ailleurs que dans les prochains jours, le nombre de cas se stabiliseret reflèteront plutôt la couleur orange. « Il y a toujours espoir, cet espoir on le maintient car on croit en notre population. Travaillons tous ensembles pour réussir à maintenir l’orange », a indiqué Donald Aubin dans un point de presse virtuel tenu lundi. 

Quelques éclosions continuent toujours de grimper dans des milieux de vie comme l’hôpital de Chicoutimi, l’hôpital d’Alma et une nouvelle éclosion touche un CPE de Jonquière qui a recensé neuf nouveaux cas. Le directeur régional de santé publique a toutefois spécifié que le CHSLD Isidore-Gauthier qui avait été très touché par le virus s’est stabilisé et qu’aucun des 47 nouveaux cas ne provient de cet établissement. 

L’hôpital de Chicoutimi, qui compte 30 employés infectés par le virus depuis le début de la deuxième vague, a temporairement réorganisé ses services.  Cette réorganisation a pour but de compenser le manque de personnel. « La diminution des services ambulatoires par exemple, permet de libérer de la main d’œuvre, afin de venir combler les besoins dans les secteurs fragilisés », a fait valoir Donald Aubin. 

Une ligne téléphonique a été mise en place pour fournir des tests de dépistages aux gens qui n’auraient pas reçu leurs résultats à temps. Les citoyens infectés ou ceux qui sont suivi en raison d’une enquête épidémiologique peuvent aussi téléphoner pour poser leurs questions reliées à leur situation. Cette ligne est fonctionnelle de 8h à 20h. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du CIUSSS du Saguenay−Lac-Saint-Jean. 

 

Partagez :